25 octobre 2018
Au profit de Mira
Le 5 novembre, une journée qui a du chien!
Par: Olivier Dénommée
La formation d’un chien Mira coûte en moyenne 30 000 $. Photo courtoisie

La formation d’un chien Mira coûte en moyenne 30 000 $. Photo courtoisie

Pour une quatrième année, V Télé organise la Journée qui a du chien au profit de la cause de la Fondation Mira. Le 5 novembre sera l’occasion d’être sensibilisé à la mission de l’organisme basé à Sainte-Madeleine et de l’encourager grâce à ses dons.

publicité

Lors de cette journée, V consacre une partie de sa programmation à l’importance de Mira, qui fournit gratuitement des chiens d’assistance depuis 1981. « On invite les gens à participer en faisant des dons à l’organisme, que ce soit par texto [textez « MIRA » au 45678] ou par téléphone [1 844 346-6472]. Cette journée est en quelque sorte un téléthon réinventé pour nous », mentionne Nicolas St-Pierre, directeur général de l’organisme. La Journée qui a du chien a permis de donner 1,5 million de dollars à l’organisme en trois ans et on aimerait obtenir assez de dons pour dépasser la barre des 2 M$ cette année. D’autant plus que l’humoriste et animateur Stéphane Rousseau a accepté l’invitation d’être le porte-parole de cette journée spéciale. « Stéphane avait collaboré avec nous il y a 17 ou 18 ans déjà, alors il a accepté l’invitation avec plaisir et nous en sommes bien contents », souligne M. St-Pierre.

Une attache à la réalité

Les chiens-guides Mira sont bien connus par la population, mais il est important de rappeler que de plus en plus de personnes présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) font appel à l’organisme pour obtenir un chien. « Un chien entraîné permet de donner de l’autonomie à son maître en l’aidant à gérer son stress et à le calmer. Dans ces cas-ci, le chien Mira est une attache à la réalité pour un enfant autiste », cite le directeur général de Mira en exemple. Le cas de Tom Barrette, jeune bénéficiaire de 11 ans, est probant : il avait énormément de difficulté à s’exprimer verbalement avant de recevoir un chien Mira. Depuis, on le décrit comme un vrai verbomoteur! Il a récemment reçu son deuxième chien Mira, le premier ayant pris sa retraite.

Nicolas St-Pierre espère que la population maskoutaine continue d’appuyer la mission de Mira en participant en grand nombre à la collecte de fonds du 5 novembre. « Textez-nous pour nous faire un coucou ou un don, ça nous permettra de continuer à donner des chiens gratuitement comme on le fait depuis des années! » Pour plus de détails sur la fondation et sur ses activités, consultez le site www.mira.ca.

image