7 avril 2016
Le 8 avril, prenez rendez-vous avec l’amitié
Par: Le Courrier

Le 8 avril, de 13 h à 16 h, dans le cadre du 3

Publicité
Activer le son

Durant cet après-midi d’activités et de ­rencontres aux Galeries St-Hyacinthe les participants en apprendront davantage sur un organisme qui a, plus que jamais, ­besoin de l’appui de nouveaux bénévoles pour poursuivre sa mission : aider des ­personnes adultes et aînées vivant de la détresse émotionnelle à briser leur isolement.

Le Trait d’Union Montérégien n’en est pas à sa première activité cette année. Après une bibliothèque vivante réalisée en ­partenariat avec trois autres organismes de la ­région et une conférence en santé ­mentale, l’organisme invite cette fois-ci la population à une immersion dans son ­univers afin de faire comprendre l’accessibilité de cette forme de bénévolat ainsi que les bienfaits d’une relation de jumelage dans la vie d’une personne âgée ou d’un adulte vivant ou ayant vécu une problématique de santé mentale.

« Les gens pensent qu’il faut être intervenant pour devenir bénévole au TUM, mais c’est faux », confie Christine Lapalme, agente de jumelage à l’organisme. En effet, même si une formation et un suivi sont ­offerts aux bénévoles afin de les aider à mieux comprendre les réalités avec ­lesquelles composent leurs membres, nul besoin d’être psychologue ou travailleur social pour aider quelqu’un. « La plupart du temps, ce dont nos membres ont besoin, c’est quelqu’un qui les accueille sans ­jugement », ajoute-t-elle. Car, si certains ont besoin de parler, d’autres préfèrent au contraire se divertir et tout simplement ­sortir un peu. Prendre un café, aller prendre une marche, jouer aux cartes ou à des jeux de société sont alors autant d’activités que les jumelages peuvent pratiquer et qui ­permettent à chacun de s’apprivoiser et de créer une relation.

Actif dans la communauté maskoutaine depuis 25 ans, le TUM a pu assister à ­plusieurs belles réussites depuis ses débuts qui démontrent les bienfaits d’une relation de jumelage. « On ne peut prétendre que le parrainage, comme n’importe quelle autre forme d’accompagnement, soit LA solution qui permette aux individus de retrouver leur équilibre. Notre ­expérience nous permet toutefois ­d’affirmer qu’une relation saine, stable et authentique entre deux personnes peut jouer un rôle important dans son ­rétablissement », explique Sylvie Tétreault, coordonnatrice. « C’est ce que nous voulons expliquer le 8 avril dans le cadre du Rendez-vous de l’amitié, précise-t-elle, que le ­parrainage est une forme de bénévolat très accessible et qu’il a un impact significatif dans la vie d’une personne. »

Avec plus de 35 personnes en attente d’un jumelage, une situation qui n’est pas prête de s’améliorer compte ­tenu des références de plus en plus ­nombreuses du CSSS et d’autres organismes, le TUM a, plus que jamais, besoin de bénévoles. L’expérience vous tente et vous avez 1 h par semaine à ­donner? Pointez-vous au Rendez-vous de l’amitié le 8 avril ou contactez le TUM au 450 223-1252.

Au programme du Rendez-vous de l’amitié : à 13 h, témoignage de Samuel et Olivier : les bienfaits d’une relation de jumelage; à 14 h, en chanson avec Stéphane Flibotte, auteur, compositeur et interprète, membre du Trait d’Union Montérégie; et à 15 h, Atténuer l’isolement et la détresse chez nos aînés grâce à l’amitié, par Christine Lapalme. Entre chaque intervention, vous êtes invités à prendre un café, à partager une collation ou venir discuter avec nous!

image