23 juillet 2020
Le baseball à Saint-Hyacinthe en 1902 (2)
Par: Le Courrier

Illustration du caricaturiste Napoléon Gervais publiée lors de l’ouverture de la saison de la Ligue provinciale. La Presse, 5 mai 1902

La découverte par un collectionneur américain d’une mosaïque illustrant les membres du club de baseball de Saint-Hyacinthe en 1902 et indiquant que le club fut champion de la Ligue provinciale cette année-là nous rappelle que le baseball maskoutain possède une vaste et riche histoire.

Publicité
Activer le son

Avec un excellent mélange de joueurs étrangers et locaux, et un futur joueur des ligues majeures comme lanceur, le club de Saint-Hyacinthe termine au premier rang du classement général de la Ligue. Mais il lui devait encore de disputer une série éliminatoire dont l’issue allait faire mentir la mosaïque…

La formation maskoutaine doit défendre son titre lors d’une série deux de trois contre l’équipe ayant terminé en seconde place en saison régulière. Saint-Hyacinthe retrouve le Mascotte de Montréal, son grand rival! On organise trois duels devant se dérouler au cours de trois dimanches consécutifs. L’engouement pour la série est indéniable. Les journaux montréalais en font continuellement la promotion et discutent des nouvelles entourant les parties. Sans contredit, la série entre Saint-Hyacinthe et le Mascotte est l’événement de l’année dans le monde du baseball québécois.

La première partie est jouée au Parc Laframboise le 24 août devant plus de 2000 spectateurs. Le pointage est de 3 à 1 pour le Mascotte en fin de 7e manche. Saint-Hyacinthe espère bien revenir de l’arrière, mais le Mascotte marque trois autres points dans les dernières manches et se défile avec une victoire de 6 à 2 sur les Maskoutains. La seconde partie, planifiée pour le 7 septembre à Montréal, est annulée quand les joueurs du Saint-Hyacinthe sont bloqués à Sainte-Madeleine à cause d’un déraillement sur la ligne du chemin de fer du Grand Tronc.

La joute est finalement jouée à Montréal le 14 septembre et se solde par une défaite de 19 à 4 du club de Saint-Hyacinthe. Le Mascotte remporte donc le championnat après tout, non sans avoir obtenu un peu d’aide. Robitaille, le meilleur lanceur de la Ligue et sur qui tous les espoirs des amateurs maskoutains sont fondés, est malade et ne lance pas. C’est le lanceur réserviste Bédard qui prend sa place avec les résultats funestes qu’on connaît. Saint-Hyacinthe savoure toutefois les grands honneurs l’année suivante en défaisant ce même Mascotte en séries éliminatoires lors de la dernière saison de la Ligue provinciale. Douce revanche s’il en est une!

Pour ce qui est de la mosaïque, publiée avec la chronique précédente dans Le Courrier du 11 juin 2020, elle a été réalisée le 6 septembre 1902 par Napoléon Gervais, le grand caricaturiste sportif du quotidien La Presse. Les joueurs du Saint-Hyacinthe étaient alors à Montréal pour disputer une partie hors concours du Mascotte, partie qu’ils ont remportée 11 à 7. Heureux d’avoir terminé premiers au classement de la Ligue provinciale et probablement confiants d’effectuer une remontée victorieuse dans la série, les joueurs maskoutains ont été immortalisés sur cette mosaïque qui les proclame champions de la Ligue. Demi-vérité puisqu’ils allaient perdre en série éliminatoire contre le Mascotte la semaine suivante.

S’ils avaient su, les Maskoutains seraient demeurés dans la métropole plutôt que de revenir en ville après la partie. Ils n’auraient ainsi pas été bloqués à Sainte-Madeleine le lendemain, Robitaille aurait lancé et, qui sait, l’équipe aurait peut-être gagné la joute, changeant le cours de la série, et de l’histoire sportive du Québec. On ignorait l’existence de cette mosaïque jusqu’à ce que les membres du Centre d’histoire soient contactés par le collectionneur américain pour obtenir plus d’informations sur le club de baseball de Saint-Hyacinthe.

Patrick Carpentier, membre du Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe

image