30 novembre 2017
Le basketball masculin de retour au Cégep
Par: Maxime Prévost Durand
Les Lauréats présentent une fiche de trois victoires en six parties jusqu’ici cette saison.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les Lauréats présentent une fiche de trois victoires en six parties jusqu’ici cette saison. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Après trois années d’absence, le basketball masculin fait son retour dans la grande famille des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe. L’intérêt des joueurs de la région pour la relance d’une équipe a permis de faire renaître la formation au sein de la division 2 du RSEQ.

Publicité
Activer le son

À l’aube de la saison 2014-15, l’équipe avait dû être dissoute faute d’un nombre suffisant de joueurs. « Comme les horaires sont faits à l’avance au RSEQ, si tu retires ton club juste avant la saison, il y a une suspension automatique de deux ans », explique l’entraîneur Guylain Lapointe. L’équipe aurait pu revenir au sein du circuit collégial de basketball masculin l’an dernier, mais, après avoir été sondé, l’intérêt n’était toujours pas suffisant pour la relancer.
« Cette année, des jeunes ont fait des démarches auprès du Cégep et assez de joueurs se sont manifestés », poursuit M. Lapointe. L’équipe compte une dizaine de joueurs – elle doit en compter au mininimum huit – et la majorité d’entre eux proviennent de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme et de l’École secondaire Saint-Joseph, deux écoles de la région qui proposent des équipes de niveau juvénile dans les ligues scolaires. Seulement deux joueurs, des étudiants dans des programmes de technique, sont de l’extérieur de la région maskoutaine.
Rattraper le temps perdu
Le défi principal des Lauréats pour ce retour en activité est de rattraper le temps perdu. « Ces gars-là n’ont pas joué au basket l’an dernier. Le bagage de jeu, le timing, le shooting, tout ça est encore plus à travailler », estime Guylain Lapointe, qui est aussi l’entraîneur de l’équipe juvénile D1 du Drakkar de la PHD.
Jusqu’ici, la formation maskoutaine présente un début de saison encourageant avec un dossier de quatre victoires en sept parties. L’entraîneur vise d’ailleurs une place en séries éliminatoires dès cette saison.
Certains ajustements devront toutefois être faits durant la saison. « On commence souvent mal nos matchs et c’est un peu difficile de revenir de l’arrière par la suite », note-t-il. « On part de tellement loin que c’est normal que ce soit un peu plus difficile au début. Je crois qu’après Noël, avec le bagage que les joueurs auront acquis, ça ira mieux. »
La prochaine partie des Lauréats se tiendra le 1er décembre au Cégep de Saint-Hyacinthe face aux Électriks du Collège Shawinigan à 19 h 30.

image