19 septembre 2019
Le Bloc est déjà d’attaque
Par: Olivier Dénommée

Le candidat bloquiste dans Saint-Hyacinthe-Bagot, Simon-Pierre Savard-Tremblay, a affirmé sa position sur la laïcité au parc T.-D.-Bouchard, du nom de Télesphore-Damien Bouchard, politicien maskoutain reconnu pour ses positions anticléricales. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La campagne vient de commencer, mais cela fait déjà plusieurs mois que le Bloc québécois et son candidat dans Saint-Hyacinthe-Bagot, Simon-Pierre Savard-Tremblay, s’activent pour convaincre les électeurs que seul ce parti peut défendre leurs intérêts à Ottawa. Selon le candidat local, c’est particulièrement vrai en matière de laïcité.

Publicité
Activer le son

Pour M. Savard-Tremblay, il n’est pas question que le fédéral ait un mot à dire sur la loi 21 sur la laïcité votée au Québec. Il accuse le premier ministre sortant, Justin Trudeau, de « manquer de courage politique » en se contentant de dire qu’il ne contesterait pas la loi « pour l’instant ». « Il y a un seul endroit où on peut s’opposer à une loi votée à Québec, et c’est à Québec! »

M. Savard-Tremblay milite notamment pour instaurer l’interdiction de donner et recevoir des services publics à visage couvert, pour obliger les citoyens de se dévoiler le visage au moment d’exercer leur droit de vote et lors de la cérémonie de citoyenneté et de faire en sorte que la Loi sur le multiculturalisme ne s’applique pas au Québec. « On n’est pas dupe, il n’y a que le Bloc qui soutient la laïcité et la capacité du Québec de prendre ses propres décisions », affirme celui qui voit cet enjeu comme la question de l’urne qui pourrait donner la balance du pouvoir au Bloc québécois. « Je crois que les bilans des principaux partis parlent d’eux-mêmes et que le Québec ne gagnera pas en signant un chèque en blanc à l’un d’eux. »

Campagne carboneutre

Dernièrement, le candidat bloquiste a fait l’annonce qu’il s’engageait à réaliser une campagne carboneutre, compensant pour tout le kilométrage qu’il aura fait à travers la vaste circonscription. « Pour diminuer le carbone, pas besoin de se casser la tête : un capteur de carbone a fait ses preuves, il s’agit de l’arbre! », rappelle-t-il. Il s’est associé au jeune organisme Plus d’arbres.eco, promettant de lui verser une somme pour que de nouveaux arbres soient plantés dans la région.

« Comme élu, je poursuivrai cette pratique en y ajoutant mon personnel politique et j’étudierai la possibilité de faire de cette pratique une règle obligatoire. Si 338 élus et leur personnel contribuaient de cette façon à la plantation d’arbres, la situation serait nettement améliorée! », poursuit le candidat qui a mis au défi ses rivaux de faire de même.

D’autres enjeux

En plus de la laïcité et de l’environnement, Simon-Pierre Savard-Tremblay assure que d’autres annonces suivront au cours de la campagne électorale, que ce soit au sujet de l’agriculture et du communautaire. Il promet aussi comme député de soutenir les journaux locaux en y achetant régulièrement de la publicité, même s’il ne s’est pas fixé de barème pendant la campagne où il a pour le moment investi davantage dans les publicités Facebook.

Le candidat continue d’être présent sur le terrain pour convaincre un à un les électeurs de Saint-Hyacinthe-Bagot. « On entend beaucoup “Je reviens au Bloc” et “J’aime votre chef” : c’est encourageant, même s’il reste encore beaucoup d’indécis », note le candidat. Prochainement, il espère rencontrer la population à l’inauguration de son local électoral (430, avenue Sainte-Anne, Saint-Hyacinthe) ce vendredi à 17 h. D’autres activités seront annoncées sous peu.

image