17 mars 2016
Le Bloc québécois : un exécutif, un candidat!
Par: Le Courrier
Le nouveau conseil exécutif du Bloc québécois de Saint-Hyacinthe/Bagot. De gauche à droite, Michel Filion, Mélanie Gallant, Antoine Landry, Monique Laporte, Carolle St-Onge, Bernard ­Longpré, Marie-Josée Boisclair et Philippe Lorange. Photo Pénélope Roy-Rondeau

Le nouveau conseil exécutif du Bloc québécois de Saint-Hyacinthe/Bagot. De gauche à droite, Michel Filion, Mélanie Gallant, Antoine Landry, Monique Laporte, Carolle St-Onge, Bernard ­Longpré, Marie-Josée Boisclair et Philippe Lorange. Photo Pénélope Roy-Rondeau

Le dimanche 6 mars, près d’une quarantaine de personnes dont Michel Filion, ex-candidat du Bloc Québécois de la circonscription, Daniel Breton, ancien ministre de l’Environnement, Ève-Mary Thaï Thi Lac, ancienne députée du Bloc Québécois de la circonscription et Stevens Héroux, directeur général du Bloc Québécois, se sont réunis, au Restaurant Lussier de Saint-Hyacinthe, pour l’assemblée générale annuelle du Bloc québécois de Saint-Hyacinthe/Bagot.

Publicité
Activer le son

Lors de cette activité, un Conseil exécutif paritaire a été élu par acclamation. Ainsi, Antoine Landry en tant que ­président (reconduit), Carolle St-Onge en tant que vice-présidente (reconduite), Monique Laporte en tant que trésorière (reconduite), Mélanie Gallant en tant que secrétaire, Philippe Lorange en tant que représentant jeune, Bernard Longpré en tant que conseiller (reconduit), Daniel ­Magnan en tant que conseiller et Marie-Josée Boisclair en tant que conseillère, ont été investis.

Stevens Héroux, directeur général du Bloc québécois, a présenté l’orientation du Bloc pour les prochaines années en soulignant l’importance de renforcer l’image de marque du parti auprès de la population.

Le candidat aux dernières élections ­fédérales, Michel Filion, a pris la parole pour souligner les bons coups ­réalisés par l’aile parlementaire du Bloc québécois jusqu’à maintenant. Il a aussi affirmé sa volonté ferme de faire partie de la liste des candidats à l’investiture du parti pour les prochaines élections. « S’il reste des doutes, j’affirme ici que j’ai bien ­l’intention d’être votre candidat en 2019 pour la prochaine élection fédérale », a-t-il dit.

image