30 juin 2016
Le BREXIT et nous
Par: Pierre Bornais
publicité

La décision majoritaire des Britanniques de quitter l’Union Européenne aura des conséquences directes, bien sûr, pour les 27 autres pays de l’UE. Mais elle pourrait faire sentir ses effets jusque chez nous.

Comment? L’événement est encore trop récent pour en préciser la forme et l’étendue, mais chaque jour qui passe devrait permettre aux experts de mieux comprendre son évolution. Car dans un monde lié de mille et une façons, un événement de cette ampleur va déclencher des ondes – positives et négatives – sur l’ensemble de l’économie mondiale.

Par voie de conséquence, et pour diverses raisons, il y va de notre intérêt de suivre l’évolution de la situation dans cette région du monde. Au fil du temps, chacun sera en mesure de constater sur quelles bases se développeront les nouvelles relations économiques et sociales entre les parties impliquées. Et du même coup, comment tout cela affectera nos échanges avec ces nouveaux partenaires.

D’ores et déjà, il semble acquis que le fameux traité de libre-échange avec l’Europe d’hier sera remis en cause; ce qui ne saurait déplaire aux producteurs de fromage d’ici. Mais il y aura plus car le centre mondial de la finance qu’est Londres pourrait perdre des plumes aux dépens de nouvelles unités renforcées situées notamment en France et en Allemagne.

C’est sans doute la partie la plus sombre et la moins évidente des changements qui pourraient nous toucher.

Comme toute l’opération s’est déroulée de façon démocratique, il faut espérer que cette séparation forcée se passera à l’amiable. Et sans acrimonie, comme c’est trop souvent le cas dans de telles circonstances.

Dans une telle éventualité, il se pourrait bien que le Canada, ancienne partie de l’Empire britannique, soit profondément déchiré entre cette histoire ancienne et le futur!

image