25 avril 2013
MRC Les Maskoutains
Le budget atteint 9,3 millions $
Par: Le Courrier

Les revenus et dépenses de la MRC Les Maskoutains passent la barre des 9 millions $ en 2013, mais l’augmentation n’est pas aussi spectaculaire que celle qui avait marqué l’arrivée du budget 2012.

Les prévisions budgétaires 2013 telles qu’adoptées par le conseil des maires l’hiver dernier s’élèvent à 9 031 540 $. Toutefois, le budget atteint 9 365 684 $ lorsqu’on ajoute aux revenus et dépenses la part de 334 144 $ que la Ville de Saint-Hyacinthe consacre au volet régional de sécurité incendie sans la verser à la MRC au préalable.

En 2012, avec l’entrée en vigueur du schéma de couverture de risque en sécurité incendie, le budget avait fait un bond 18,3 %, passant de 7,38 $ millions $ à 8,74 millions $ en incluant l’autocotisation de Saint-Hyacinthe, laquelle s’est chiffrée cette année à 300 129 $. Cette contribution n’apparaît pas dans le budget de la MRC, mais nous l’ajoutons pour obtenir un portrait plus juste de la participation des municipalités aux services dispensés par la MRC. Depuis le budget 2011, donc, le coût de l’ensemble des activités de la MRC a cru de 22 %, toujours en tenant compte de l’autocotisation de la Ville de Saint-Hyacinthe en sécurité incendie. Cette fois, la hausse des dépenses est attribuable à plusieurs facteurs, dont la participation de la MRC à l’analyse détaillée des périmètres urbains des 17 municipalités de la MRC, de même qu’à l’élaboration d’un Plan de développement de la zone agricole (PDZA).Il s’agit de deux exercices imposés auxquels la MRC consacrera près de 100 000 $ en 2013. Ils découlent directement de la fameuse orientation gouvernementale en matière de développement territorial qui vise les municipalités des 15 MRC bordant la Communauté métropolitaine de Montréal. Peu enclin à autoriser ces municipalités à agrandir encore leur périmètre urbain à même la zone agricole, le gouvernement préconise plutôt l’exploitation maximale des terrains disponibles en zone blanche sur ces territoires, d’où l’inventaire exigé des municipalités.Toujours en matière de développement, la MRC consacrera en 2013 1 187 554 $ à son Centre local de développement (CLD), soit 128 997 $ de plus qu’en 2012 (+ 12 %). De ce montant, 494 476 $ proviennent des quotes-parts des municipalités, tandis que le ministère des Finances et de l’Économie contribue à hauteur de 514 566 $. Dans les deux cas, il s’agit d’enveloppes majorées d’environ 2,6 %, mais la subvention accordée au CLD par le biais du Fonds de diversification et du Fonds d’aide aux municipalités monoindustrielles va passer de 75 000 $ à 178 512 $, soit 103 512 $ d’augmentation (+ 138 %).Ces éléments sont rattachés à la partie 1 du budget de la MRC; c’est la portion administrative à laquelle toutes les municipalités contribuent. Mais Saint-Hyacinthe n’est pas concernée par la partie 2 touchant l’évaluation foncière et le Pacte rural (budget de 1,18 million $) puisqu’elle possède son propre service d’évaluation et qu’elle n’appartient pas au groupe des municipalités rurales.

Transport adapté

En revanche, la ville-centre participe au financement du transport adapté et du transport collectif régional. À l’adoption du budget 2013, les maires de Saint-Pie et de Saint-Valérien, Pierre Saint-Onge et Raymonde Plamondon, s’étaient prononcés contre les prévisions budgétaires en ce qui a trait au transport adapté, lesquelles vont se traduire par une augmentation des tarifs malgré une importante diminution de service. « On coupe dans les services, mais on augmente les tarifs. Je veux qu’on garde ces services-là pour nos personnes handicapées », a lancé le maire Saint-Onge au moment du vote. Malgré les tarifs en hausse et la réduction des heures de service, le budget alloué au transport adapté est passé de 1 108 119 $ à 1 183 514 $, en hausse de 6,8 % (75 315 $). Les quotes-parts des municipalités ont augmenté de 24 %, bondissant de 269 393 $ à 334 104 $, et les revenus autonomes vont grimper aussi, passant de 145 733 $ à 164 171 $ (+12,6 %), tout cela parce que la subvention du ministère des Transports n’a pas bougé d’un dollar, demeurant à 674 739 $. Elle ne représentera plus que 57 % des revenus, comparativement à 60,8 % en 2012. Le budget 2013 de la MRC comporte une grande innovation et c’est le budget de 100 204 $ alloué au nouveau service d’ingénierie dont vont se prévaloir au départ les municipalités de Saint-Jude, Saint-Liboire, Saint-Damase, Saint-Valérien et Saint-Bernard-de-Michaudville. Ce service sera entièrement financé par les municipalités participantes.Enfin, la somme des quotes-parts des municipalités pour tous les éléments du budget 2013 se chiffre à 2 996 816 $, soit 32 % de l’ensemble des dépenses, en incluant toujours la participation de Saint-Hyacinthe au volet sécurité incendie. Il s’agit d’une augmentation de 264 462 $, ou de 9,6 %. Les quotes-parts sont établies à partir de la population et de la richesse foncière des municipalités. MRC Les Maskoutains Quotes-parts des municipalités en 2013 2012 2013 %Saint-Pie 179 297 $ 196 453 $ +9,5 %Saint-Damase 99 565 $ 108 453 $ +8,9 %Sainte-Madeleine 73 404 $ 80 181 $ +9,2 %Sainte-Marie-Madeleine 104 873 $ 113 387 $ +8,1 %La Présentation 98 066 $ 111 094 $ +13,2 %Saint-Hyacinthe* 1 534 698 $ 1 685 588 $ +9,8 %Saint-Dominique 86 356 $ 94 960 $ +10 %Saint-Valérien-de-Milton 75 658 $ 79 819 $ +5,5 %Saint-Liboire 97 043 $ 111 977 $ +15,3 %Saint-Simon 56 142 $ 60 369 $ +7,5 %Sainte-Hélène-de-Bagot 67 525 $ 75 592 $ +11,9 %Saint-Hugues 61 440 $ 63 146 $ +2,7 %Saint-Barnabé-Sud 46 620 $ 50 499 $ +8,3 %Saint-Jude 53 405 $ 56 722 $ +6,2 %Saint-Bernard-de-Michaudville 33 422 $ 36 453 $ +9 %Saint-Louis 34 257 $ 38 250 $ +11,6 %Saint-Marcel-de-Richelieu 31 642 $ 33 873 $ +7 % *La quote-part de Saint-Hyacinthe inclut l’autocotisation de 334 144 $ en sécurité incendie pour 2013.

image