2 février 2012
Transport collectif
Le budget de la CITVR en baisse
Par: Le Courrier

Phénomène plutôt rare dans les services publics, le prochain budget annuel de la Commission intermunicipale de transport de la Vallée du Richelieu (CITVR) sera non pas supérieur, mais plutôt légèrement inférieur à celui de l’année précédente.

publicité

Pour l’année 2011, les prévisions budgétaires de la CITVR se chiffraient à 16 273 385 $, tandis qu’elles s’établiront à 16 068 830 $ en 2012, ce qui représente une diminution de 204 555 $, ou de 1,25 %. Comment est-ce possible si aucune réduction de service n’est envisagée?

« Le budget 2012 a été établi en fonction de l’estimation des revenus et dépenses réels pour l’année 2011. Comme en 2011, nous prévoyons un déficit d’exploitation réel moins élevé que prévu au budget 2011, ceci explique la diminution des dépenses totales prévues pour l’année 2012 par rapport au budget de 2011 », a indiqué Ligia Cercel, du service de la comptabilité de la CITVR.Ce contexte est favorable à la Ville de Saint-Hyacinthe, dont la contribution à la CITVR est la plus importante des huit municipalités membres. Sa quote-part passera de 2 165 473 $ à 2 106 761 $, une baisse de 58 715 $. La participation financière de Sainte-Madeleine diminuera aussi de 164 280 $ à 143 491 $, tout comme celle de la Paroisse Sainte-Marie-Madeleine, qui chutera de 203 641 à 182 7344 $. Par contre, la facture refilée aux autres municipalités membres – Mont-Saint-Hilaire, Beloeil, Otterburn Park, McMasterville et Saint-Basile-Le-Grand – sera en hausse. Le transport en commun régional coûtera l’an prochain 1 096 400 $ à la Ville de Saint-Hyacinthe, ce qui représente une réduction de 119 900 $ par rapport à 2011. Le maire, Claude Bernier, qui est aussi président de la CITVR, a rappelé que sur le circuit 200 Saint-Hyacinthe – Longueuil, la population pouvait bénéficier de 50 départs d’autobus et de 50 retours par jour, du lundi au vendredi, puis de 15 départs et 15 retours les samedis et dimanches. Sur le circuit 300 reliant Saint-Hyacinthe au centre-ville de Montréal, l’horaire comporte quatre départs et trois retours par jour du lundi au vendredi. Enfin, pour le train de banlieue avec embarquement à Mont Saint-Hilaire, les Maskoutains bénéficient quotidiennement de cinq départs et cinq retours de navettes du lundi au vendredi (circuit 25).Lui aussi assuré par la CITVR, le transport local à Saint-Hyacinthe est le seul service qui coûtera plus cher à la Ville en 2012. La facture s’élèvera à 1 010 400 $, une augmentation de 61 200 $ par rapport aux prévisions budgétaires 2011.

image