26 avril 2012
Le calme après la tempête
Par: Le Courrier

Diffusée pour la première fois sur le Web et sur les ondes de Cogeco Câble 3, l’assemblée a rejoint plus de 900 membres.

Au total, environ 500 personnes s’étaient massées à la salle du Palais de l’Hôtel des Seigneurs, alors que 389 autres écoutaient la transmission en simultanée sur Internet. La Caisse Desjardins de Saint-Hyacinthe est la seule du réseau des caisses Richelieu-Yamaska à diffuser son assemblée générale sur le Web. L’auditoire de la télévision Cogeco n’étant pas comptabilisé, il est impossible de prendre avec justesse la mesure de la participation des membres. L’an dernier, ils étaient près de 1 600 à assister au déjeuner et à l’assemblée de la Caisse, qui se tenait un dimanche. D’emblée, le conseil d’administration est revenu sur deux dossiers qui avaient retenu l’attention de ses membres à la dernière assemblée générale annuelle. Il a notamment détaillé le travail réalisé en cours d’année en ce qui concerne l’évaluation des besoins dans les résidences de personnes âgées et fait un retour sur la mise en place d’un comité chargé d’examiner la régie interne de la Caisse.Ce comité avait pour mandat d’établir un meilleur équilibre entre les pouvoirs du conseil d’administration et ceux de l’assemblée générale en matière de services directs aux membres. Il est formé de trois membres de la caisse et de deux représentants du conseil d’administration.« Pour le moment, la Loi sur les coopératives de services financiers ne nous permet pas de donner plus de pouvoir à l’assemblée générale. L’assemblée peut seulement faire des suggestions. Toutefois, la Loi sera révisée en 2013 et le comité a convenu de saisir cette opportunité pour déposer un mémoire à la Fédération des caisses Desjardins », a expliqué M. Pelletier, qui affirme que la Caisse s’engage à supporter cette démarche. Entre temps, le conseil d’administration a tout de même pris l’engagement de présenter toute modification à l’offre de services en assemblée générale avant de prendre ses décisions, ce qui permettra aux membres de faire entendre leur position.« Si on envisageait de modifier un service aujourd’hui, il faudrait attendre un an pour d’abord le présenter à l’assemblée. C’est certain qu’il y a un délai, mais ça permet de mieux informer les membres et d’obtenir leur opinion. C’est un pas dans la bonne direction, en attendant des modifications à la Loi. »

Nouveaux venus

Du côté du conseil d’administration, la Caisse a souligné le départ des administrateurs Gilles J. Gauthier (1997-2011), Agathe Girard (2001-2012), Luc Audette (1985-2012) et Jacques Dupré, un ancien président dévoué depuis 45 ans.

Chez les nouveaux venus, on note l’élection de l’avocat Jean-Luc Couture (Therrien Couture), de la notaire Nathalie Jodoin-Lafontaine (Lafontaine L’Heureux) et de la gestionnaire d’immeubles commerciaux Cynthia Brunelle (Groupe Robin). Cette dernière siégeait déjà au conseil d’administration dans le cadre du programme « Jeune dirigeant stagiaire Desjardins », qui favorise la relève des administrateurs.« On tente de faire en sorte que le conseil soit représentatif des membres, tant par rapport à l’âge des administrateurs que par rapport au ratio hommes-femmes. Le conseil élu le 17 avril se rapproche de la réalité », a indiqué M. Pelletier.Le président sortant Mario Dussault et l’administratrice Véronique Côté ont aussi été réélus sans opposition.

image