5 avril 2012
Le centre de régénération des huiles usées prend forme chez Veolia
Par: Jean-Luc Lorry
Un centre de régénération des huiles usées prend forme dans le parc industriel Théo-Phénix à Saint-Hyacinthe.

Un centre de régénération des huiles usées prend forme dans le parc industriel Théo-Phénix à Saint-Hyacinthe.

La construction d’un futur centre de régénération des huiles usées situé dans le parc industriel Théo-Phénix à Saint-Hyacinthe va bon train, a constaté LE COURRIER.

publicité

Propriété de la multinationale française Veolia Environnement, cette usine utilisera la technique du re-raffinage pour recycler les huiles usées.

En octobre 2010, le directeur général de la division des huiles recyclées et des matières dangereuses chez Veolia Canada, Marc Giguère, avait assuré que « le procédé de re-raffinage se fera sous vide sans aucune émanation dans l’air ».Pour être régénérées, les huiles récupérées auprès des garages ou des bannières spécialisées seront soumises à des traitements industriels de raffinage élaborés permettant d’obtenir un nouveau lubrifiant qui devrait égaler le rendement des huiles vierges.

Un projet de 55 M$

Annoncé au coût de 43 M$ en octobre 2010, ce projet industriel considéré comme le plus important qu’ait connu la région représentera finalement un investissement de l’ordre de 55 M$.

« L’investissement a été revu à la hausse depuis les premières estimations en 2009. Nous donnerons des explications lors d’un énoncé que nous prévoyons faire bientôt », a indiqué au COURRIER Langis Gamache, vice-président senior de Veolia ES Services Industriels Amérique du Nord.Cette ré-raffinerie aura une capacité de production de 60 000 tonnes par an et sera opérationnelle en fin d’année. La production sera revendue à un groupe pétrolier qui assurera la commercialisation d’une huile de moteur de seconde génération.

En affaire avec Suncor?

La direction de Veolia Canada n’a pas souhaité dévoiler le nom de la société pétrolière qui assurera la mise en marché des huiles ainsi recyclées.

Selon certaines sources, cette entreprise serait le géant canadien Suncor Énergie, l’une des principales entreprises qui exploitent les sables bitumineux en Alberta. Cette entreprise commercialise une large gamme de lubrifiants via Petro-Canada qui a fusionné avec Suncor Énergie en 2009.Le futur centre est construit sur le site actuel de l’usine Veolia ES Canada Services Industriels, spécialisée dans la récupération et la gestion d’huiles usées et de matières dangereuses.

image