28 janvier 2016
Le Centre des arts Juliette-Lassonde fête ses 10 ans!
Par: Le Courrier
Photothèque | Le Courrier ©

Photothèque | Le Courrier ©

Le 21 janvier 2006, le Centre des arts ­Juliette-Lassonde (CAJL) ouvrait ­officiellement ses portes. Ce début d’année 2016 se veut donc celui du 10

publicité

La naissance officielle du CAJL se déroula par un frisquet samedi de janvier lors d’une soirée spéciale mettant en vedette des artistes d’ici et d’ailleurs. De ­nombreuses personnalités des milieux politiques, socio-économiques et artistiques ont été invitées pour l’occasion. Cependant, ce sont les donateurs locaux, qui avaient permis d’amasser la somme exceptionnelle de 2,4 M$ pour la construction de cette nouvelle bâtisse au centre-ville de Saint-Hyacinthe, qui en étaient les principaux convives.

Lucie Amaël Gagnon et son époux ­André H. Gagnon, alors coprésidents de la campagne de financement, étaient rayonnants. La fierté des élus et des ­principaux artisans de cette construction était tout aussi palpable. Que dire toutefois de la joie et de l’intérêt affichés par la population? Pas moins de 10 160 ­visiteurs en six jours de portes ouvertes répondront à cette question. Les Maskoutaines et les Maskoutains étaient tout simplement emballés, heureux d’avoir enfin « leur » salle de spectacles. En fait, au cours de cette visite des lieux, ils ­réaliseront qu’ils ont deux salles pour le prix d’une! La Salle Desjardins et l’Espace ­RONA ne recueillant que des commentaires élogieux lors de cette semaine de découvertes et d’émerveillement.

Au niveau des spectacles et des ­événements, cette première année sera exceptionnelle pour le Centre des arts ­Juliette-Lassonde. Son taux d’occupation dépassant les 83 %, le succès est au ­rendez-vous et il donnera le ton aux dix années qui suivront. Du premier ­spectacle « grand public » avec Isabelle Boulay, ce sont maintenant 1 576 représentations qui ont eu lieu sur les planches d’une ou l’autre des deux scènes, et ce, régulièrement, « en simultané » depuis le 21 décembre 2013.

En bref, depuis son inauguration, le Centre des arts demeure un phare ­culturel pour la ville de Saint-Hyacinthe. Ses deux Félix et ses nombreuses ­nominations au Gala de l’ADISQ, ses quatre coqs (lauréats) et son prix spécial du président lors des Grands prix du ­Tourisme témoignent de son excellence. Cependant, ce sont ses 1,25 million de ­visiteurs qui démontrent réellement la réussite de cet édifice culturel emblématique en sol maskoutain.

En terminant, ce 10e anniversaire sera souligné par le biais de multiples ­activités et événements qui jalonneront l’année en cours et la prochaine saison 2016-2017. L’équipe du CAJL ­invite d’ailleurs la population à demeurer à l’affût puisqu’elle sera définitivement invitée à profiter de cet anniversaire pour démontrer, encore une fois, sa fierté pour ce lieu exceptionnel et son ­attachement aux arts de la scène qui y sont présentés.

image