30 mars 2017
Cheerleading
Le championnat canadien à Saint-Hyacinthe
Par: Maxime Prévost Durand
ProCheer sera représenté par 11 équipes au championnat canadien, dont Famous Dream.  Photo Courtoisie

ProCheer sera représenté par 11 équipes au championnat canadien, dont Famous Dream. Photo Courtoisie

Le championnat canadien de cheerleading s’arrêtera à Saint-Hyacinthe au cours de la fin de semaine alors que plus de 70 équipes du Québec, de l’Ontario et de Terre-Neuve se donnent rendez-vous au Pavillon des pionniers samedi.

Publicité
Activer le son

Même si on l’appelle « championnat canadien », cette compétition n’assure pas la présence des meilleures équipes au pays puisqu’aucune qualification n’est nécessaire. Les clubs n’ont qu’à s’inscrire pour y participer.

« Pour nous, c’est plus une pratique générale pour le championnat national à Niagara Falls une semaine plus tard », avoue Jessika Gardner, directrice générale du club maskoutain ProCheer. Le championnat national réunira près de cinq fois plus d’équipes. Mais encore là, les clubs n’ont qu’à s’inscrire pour y participer, sans devoir se qualifier de quelconque façon.

Parmi toutes les équipes réunies à Saint-Hyacinthe samedi, pas moins de 11 proviendront du club maskoutain. Puis, sept d’entre elles feront ensuite le voyage à Niagara Falls la semaine suivante. « Ce sera la première fois qu’on y va avec autant d’équipes », fait remarquer Jessika Gardner.

Lors du championnat provincial, tenu plus tôt en mars à Shawinigan, les équipes Precious Dream et Awesome Dream s’étaient démarquées en remportant la médaille d’or dans leur catégorie. Inspire, Gorgeous, Perfect et Famous avaient quant à elles récolté l’argent, puis Diva était repartie avec le bronze. Fabulous et Power s’étaient classées au quatrième rang, puis Fierce avait pris la cinquième place.

« Ça n’a pas été une grande compétition pour nous. On a dû changer cinq routines parce qu’il y avait plusieurs personnes malades. Certaines équipes ont fait la routine pour la première fois lors de la compétition », raconte la DG de ProCheer.

Elle est la première à reconnaître qu’après la domination de son club au cours des dernières années, la saison 2016-17 est moins grandiose. « Ça fait 4-5 ans qu’on performe très bien et là ça va un peu moins bien. On est redescendu de notre nuage. »

Les équipes ont toutefois fait les ajustements nécessaires au cours des dernières semaines pour assurer une meilleure performance au championnat canadien, devant leurs proches. La compétition se déroulera tout au long de la journée.

image