28 août 2014
Dossier
Le CLD et ses fonds obscurs
Par: Le Courrier
Le siège social du CLD Les Maskoutains. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le siège social du CLD Les Maskoutains. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Voué au développement économique de la grande région de Saint-Hyacinthe, le CLD Les Maskoutains dispose de plusieurs outils et leviers financiers pour assurer sa mission, dont deux fonds d’investissement : le Fonds local d’investissement et le Fonds local de solidarité.

publicité

Bon an, mal an, une dizaine d’entreprises ont recours à ces capitaux pour mener à terme des projets de démarrage ou encore assurer leur croissance.

LE COURRIER s’est donc intéressé de près ces derniers temps à la gestion que fait le CLD de ces deux fonds et au fonctionnement du comité d’investissement commun responsable d’étudier la valeur des projets et de les recommander.

Dans le second volet de ce dossier, le journaliste Jean-Luc Lorry lève le voile sur de curieuses tractations entourant l’octroi d’un prêt de 100 000 $ au Centre de développement pharmaceutique, une société affiliée au CLD dont le mandat est de construire des locaux qui seront loués à une société pharmaceutique maskoutaine. Nous découvrons également les implications multiples de Nathalie Laberge, du temps où elle était employée de la Cité de la biotechnologie, une autre corporation privée affiliée du CLD. Pour conclure cette enquête, nous braquons les projecteurs sur Desjardins puisque cette institution financière semble avoir un siège réservé à la table du comité d’investissement commun.

image