31 mai 2012
Le CNSH fait des vagues au Centre Claude-Robillard
Par: Maxime Desroches
Le CNSH s'est démarqué autant par ses performances en bassin que par son enthousiasme lors de sa plus récente compétition par équipe.

Le CNSH s'est démarqué autant par ses performances en bassin que par son enthousiasme lors de sa plus récente compétition par équipe.

Le Club de natation de Saint-Hyacinthe a laissé sa marque par ses performances à la plus récente compétition provinciale par équipe, au Centre Claude-Robillard, à Montréal. Mais c’est surtout l’attitude exemplaire et l’éthique sportive du groupe de nageurs maskoutains qui aura laissé toute une impression.

Au total, 31 athlètes ont représenté le CNSH à cette compétition annuelle, soit la troisième plus petite délégation parmi les 11 équipes en lice, dont la plupart y amènent entre 40 et 50 nageurs.

Cela n’a toutefois pas empêché les protégés de l’entraîneur André Dazé de recevoir la deuxième place pour son esprit sportif, tout juste derrière le club-hôte de la compétition. C’est sans compter que le CNSH a aussi fait belle figure par ses résultats. Contre plusieurs clubs mieux nantis, il a réussi à soutirer une quatrième position au classement général, à une dizaine de points de la troisième.Mieux encore, au ratio des points par nageur, les Maskoutains auraient terminé au second rang, derrière un club montréalais.« Au-delà de notre rang, c’est notre entraide et nos encouragements l’un envers l’autre qui a été le fait saillant de notre fin de semaine. De l’avis de plusieurs, c’est nous qui avons mis l’ambiance dans le Centre Claude-Robillard. La nouvelle génération de nageurs s’est bien mêlée à notre groupe de nageurs plus expérimentés, de sorte qu’on a une chimie de groupe hors du commun », mentionne l’instructeur Dazé.« Avec un peu plus de chance et quelques blessures en moins, nous aurions pu nous faufiler dans le groupe de division 3. Nous avons bon espoir que nous allons franchir cette étape l’an prochain », ajoute-t-il.

Finales régionales

Cette compétition par équipe était la dernière étape de préparation en vue des finales régionales des Jeux du Québec pour le Richelieu-Yamaska, qui se tiendront samedi et dimanche, au Complexe aquatique Desjardins.

Selon les estimations d’André Dazé, le CNSH pourrait compter jusqu’à six représentants maskoutains, tant du côté masculin que féminin. C’est donc dire que Saint-Hyacinthe pourrait combler à elle seule plus de la moitié des postes disponibles en vue des Jeux du Québec, qui se dérouleront en août, à Shawinigan.« Pour le public, c’est une activité excitante à regarder. Il y a une belle atmosphère compétitive qui s’en dégage. L’appel est lancé à la communauté maskoutaine pour venir voir les progrès réalisés au club dans les derniers mois. »

image