31 janvier 2013
Les glaces privées
Le conseil donnera le feu vert
Par: Le Courrier
Tout indique qu'il y aura bel et bien un complexe de trois glaces sur les terrains de l'Exposition agricole de Saint-Hyacinthe.

Tout indique qu'il y aura bel et bien un complexe de trois glaces sur les terrains de l'Exposition agricole de Saint-Hyacinthe.

Réuni lundi soir en séance plénière, le conseil municipal de Saint-Hyacinthe a pris position face au projet que lui a présenté le groupe Syscomax : il donnera le feu vert à la construction de trois glaces par une entreprise privée sur le site de l’Exposition agricole.

La nouvelle a été annoncée hier après-midi dans un communiqué émanant de l’Hôtel de Ville. « Rassurés par l’état d’avancement positif des négociations avec le promoteur et la Société d’agriculture, les membres du conseil constatent que la volonté d’un partenariat gagnant-gagnant pour chacune des parties est bien présente. Les négociations ont donc permis aux parties d’établir la relocalisation du bâtiment au meilleur endroit possible, et ce, au bénéfice de toutes les parties », peut-on lire dans la missive.La Ville confirme que le complexe privé sera construit sur un nouvel emplacement, ce qui permettra à la Société d’agriculture de récupérer le Pavillon de la jeunesse – l’un des trois arénas existants – pour ses propres besoins durant l’Exposition agricole. Et comme le Pavillon ne sera pas démoli, la Ville entend y maintenir les activités sur glace durant la construction du complexe, ce à quoi consent la Société d’agriculture. Voilà qui, signale-t-on, élimine l’un des principaux irritants du projet initial, c’est-à-dire la perspective de devoir passer une année avec seulement deux glaces à Saint-Hyacinthe. Malgré l’accord de principe qui est intervenu entre les parties, il leur faut encore s’entendre sur un certain nombre de détails, semble-t-il. « Parmi les discussions qui restent à mener, on doit régler les questions liées aux échanges de terrains, à l’aménagement d’un stationnement public en façade du nouveau complexe ainsi qu’à l’avenir du Centre culturel. Au terme de ces discussions, la Ville souhaite procéder à la signature d’une nouvelle entente avec la Société d’agriculture, et par la suite à la signature de l’emphytéose avec le promoteur », précise-t-on.La Société d’agriculture a déjà fait savoir qu’elle désirait mettre la main sur le Centre culturel, ce bâtiment municipal voisin du Pavillon de la jeunesse qui abritait une piscine et qui est maintenant voué à la démolition.La Ville souligne que les changements apportés n’ont fait que bonifier un projet structurant qui permettra à la Ville d’obtenir une quatrième glace tout en transformant le stade C.-A.-Gauvin en centre multisports où le judo, la gymnastique, la boxe et l’haltérophilie pourront être pratiqués. Après la reconversion de cet aréna – ce qui ne se fera qu’après l’ouverture du complexe Syscomax -, il ne restera à Saint-Hyacinthe qu’un aréna public, le stade L.-P.-Gaucher.

image