21 juin 2012
Dossier des égouts
Le conseil durcit le ton
Par: Le Courrier

Le conseil municipal n’a aucunement l’intention de revenir sur sa décision de ne pas prolonger le réseau d’égout dans le chemin Saint-Louis et sur le dernier tronçon non desservi de la rue Des Seigneurs Est, dans le district Sainte-Rosalie.

« Il n’y aura pas d’égout d’installé là, c’est clair », a tranché lundi soir le maire Claude Bernier en répondant à Rosaire Martin, un citoyen du chemin Saint-Louis venu relancer le conseil dans ce dossier.

Comme les autres résidants du secteur, M. Martin avait été convoqué à une séance d’information non pas sur la desserte en égout, mais sur les installations sanitaires autonomes. Dans les zones non desservies, les propriétaires ont l’obligation de rendre leurs installations sanitaires – fosse septique et champ d’épuration – conformes à la réglementation municipale d’ici la fin de l’année 2013. La séance d’information en question a eu lieu hier soir au Centre communautaire Rosalie-Papineau, dans le secteur Sainte-Rosalie.« Monsieur le maire, vous avez dit au moment de la fusion que le passé était garant de l’avenir. Je me rends compte que c’est vrai », a répliqué M. Martin. Il a expliqué que les propriétaires du secteur, en demandant la desserte en égout, avaient eu l’impression d’agir dans le sens de la politique environnementale de la Ville. « Là, on a l’air de nous mettre de côté assez rapidement », a-t-il confessé aux élus.De toute évidence, le conseil a adopté la ligne dure pour mettre fin aux tergiversations dans le dossier des égouts et des équipements sanitaires. Lundi, il a décidé que des installations respectant les normes seraient aménagées à la résidence sise au 2975 avenue Barck, une petite rue donnant sur le chemin du Rapide-Plat Sud. Un contrat de 11 727 $ a été octroyé à la firme Jean-Pierre Roy Excavation pour que les travaux nécessaires soient réalisés aux frais du propriétaire, Jean Jr Lafrance, et contre son gré. Le directeur général de la Ville, Louis Bilodeau, a expliqué au COURRIER que cette propriété était visée dans la phase II ( 2007-2008 ) du Programme de mise à niveau des installations septiques, mais que le propriétaire n’avait pas réagi aux avis qu’il avait reçus. Il a rappelé que la Ville avait agi de même l’an dernier envers un propriétaire qui était visé dans la phase I et qu’elle s’apprêtait à bouger face aux récalcitrants de la phase III.Toutefois, dans le cas des dessertes en égout, il y a encore de l’espoir pour le secteur qui pourrait être branché au réseau de la municipalité de La Présentation. C’est celui des chemins Petit-Rang, Petits-Étangs et d’une portion du boul. Laframboise, dont les propriétaires sont représentés par Simon Fontaine. « Ça s’en vient, soyez patient », lui a répondu lundi le maire Bernier, mais sans en dire davantage sur l’avancement de ce dossier.

image