18 mai 2017
Centre-ville et projet CCM
Le conseil n’en a que pour Réseau Sélection
Par: Benoit Lapierre
Le conseil n’en a que pour Réseau Sélection

Le conseil n’en a que pour Réseau Sélection

Lundi soir, de nombreux citoyens qui appuient fermement le projet CCM sont revenus à la charge dans le dossier. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Lundi soir, de nombreux citoyens qui appuient fermement le projet CCM sont revenus à la charge dans le dossier. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Une trentaine de citoyens qui appuient sans réserve le projet du Complexe culturel maskoutain (CCM) se sont butés lundi soir à des élus municipaux qui, en fin de mandat, semblent porter toute leur attention sur un tout autre projet : celui du complexe immobilier Réseau Sélection, qui vise aussi le centre-ville.

Publicité
Activer le son

À la période des questions, pas moins de 13 intervenants ont défilé au micro pour discourir sur la grande valeur culturelle qu’ils accordent au projet CCM – la réunion sous un même toit de la Médiathèque, du Centre d’histoire et d’Expression, centre d’exposition -, après une entrée en matière faite par Jean-Marie Pelletier, président d’Expression et de la Table de concertation du projet. 

Le maire Claude Corbeil a paru quelque peu agacé par tous ces témoignages, lui qui venait d’ouvrir la réunion en parlant principalement du projet de Réseau Sélection et des retombées qu’en attend la Ville de Saint-Hyacinthe. Voyant bien qu’on allait l’entretenir longuement d’autre chose, il a d’abord rappelé à l’assistance que la période des questions ne devait pas s’étirer sur plus de 30 minutes.

« Le 18 avril, ce sont les trois présidents qui se sont présentés devant vous, mais ce soir, on a voulu remplir les chaises (…). S’il y a encore des doutes sur la pénétration de ce projet-là dans la population, ces doutes vont commencer à se dissiper », a lancé Jean-Marie Pelletier, signalant que son groupe était fort de 600 appuis formels au projet.

« Le train finit toujours par passer, mais pour le pendre, il faut que les valises soient prêtes », a imagé l’ancien député Léandre Dion, à son passage au micro, à propos de l’urgence d’accélérer les préparatifs du projet CCM.

La formule du train qui passe a été reprise plus tard par des conseillers qui, eux,craignent surtout de laisser filer celui de Réseau Sélection. 

Au terme des interventions, Jean-Marie Pelletier a reformulé la question qu’il avait déjà posée à la séance du 18 avril. « Dans les prochains jours, allez-vous donner votre aval aux deux études prévues sur la localisation et la faisabilité du projet? », a-t-il demandé au maire Corbeil. Ce dernier lui a rappelé que sa dernière visite était toute récente et que, dans les circonstances, rien n’avait encore été décidé. « Le conseil, sa responsabilité, c’est de regarder toutes les options. D’ici la fin juin, on va vous revenir sur ce que sera l’alignement du conseil », lui a répondu Claude Corbeil. 

image