29 mars 2012
Tarification des stationnements
Le CSSS Richelieu-Yamaska retarde son annonce
Par: Le Courrier
Il faudra attendre en mai avant de connaître les décisions du CSSS Richelieu-Yamaska concernant la tarification de ses stationnements.

Il faudra attendre en mai avant de connaître les décisions du CSSS Richelieu-Yamaska concernant la tarification de ses stationnements.

Contrairement à ce qu’avait laissé entendre le Centre de santé et des services sociaux (CSSS) Richelieu-Yamaska, aucune annonce n’a été faite lors de l’assemblée publique du 21 mars concernant la tarification des stationnements.

Le dépôt de la grille tarifaire tant attendue et décriée dans la région de Beloeil, où la municipalité a décidé d’interdire tout stationnement payant sur son territoire afin de contrer le CSSS Richelieu-Yamaska, a été repoussé en mai.

Surpris de l’orientation prise à Beloeil, le centre de santé a donc retardé le dépôt de la grille tarifaire sur laquelle il travaille depuis le début de l’année 2012. « Nous sommes actuellement en réflexion afin de voir comment notre organisation va travailler dans ce contexte-là. On a consulté le volet régional et on attend des retours pour voir ce que nous pouvons faire comme établissement », a indiqué le directeur général du CSSS Richelieu-Yamaska, Daniel Castonguay.« Ce qui se passe à Beloeil est un obstacle sur lequel on doit se pencher, mais cela ne veut pas dire que c’est un frein », a-t-il pris soin d’ajouter.Beloeil a en effet modifié son plan d’urbanisme afin d’assurer la gratuité de l’accès aux stationnements sur son territoire, y compris au CLSC des Patriotes.

Un problème d’équité

La volonté du CSSS Richelieu-Yamaska était d’assurer une certaine équité dans la tarification des stationnements sur l’ensemble de son territoire, qui va d’Acton Vale à Saint-Bruno. Actuellement, seuls les usagers qui fréquentent l’Hôpital Honoré-Mercier et le CLSC des Maskoutains doivent débourser des frais.

Dans un document décrivant les orientations, disponible en ligne, on y mentionne que seuls les établissements dont les stationnements sont déjà payants ainsi que le centre d’hébergement Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe et le CLSC des Patriotes seraient rentables avec l’adoption d’une grille tarifaire.Si la Ville de Beloeil a bel et bien le droit légalement d’interdire que le stationnement du CLSC des Patriotes devienne payant, ce que la direction du CSSS dit encore ignorer jusqu’à ce jour, il y aurait certes un problème d’équité, note M. Castonguay.« Il y a des endroits qui n’auront pas de tarification parce que, pour des raisons justifiables, on ne pourra pas la mettre en place. Mais là où à Beloeil, il y a lieu d’avoir une tarification, de toute évidence nous devrons nous pencher sur la question du problème d’équité si la position de Beloeil s’applique. »Il ne serait pas improbable que la direction du CSSS conteste cette décision.« En aucun temps, le CSSS ne veut partir en guerre avec la municipalité de Beloeil. Mais en même temps, ne pas le faire, représenterait un manque à gagner important de tout près de 140 000 ou 150 000 $. Pour le CSSS, c’est un levier financier important pour offrir des soins et services. Comme CSSS, on voudrait éviter de faire un débat juridique parce que pour nous, la Ville de Beloeil est un partenaire important avec qui on veut travailler en collaboration et non en confrontation. » Le conseil d’administration du CSSS Richelieu-Yamaska présentera la grille de tarification lors de l’assemblée publique du mercredi 16 mai.

image