19 août 2021
Le CSSSH présente son budget 2021-2022
Par: Le Courrier

Le Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe prévoit un léger déficit pour son budget 2021-2022. Photothèque | Le Courrier ©

Le Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSSH) a adopté en juillet son budget de fonctionnement et d’investissements pour l’année 2021-2022. Au terme d’un exercice rigoureux de planification, le CSSSH présente un budget, à quelques pas de l’équilibre, indiquant des revenus de 213 602 397 $ et des dépenses de 213 672 033 $, menant ainsi à un léger déficit d’exercice de 69 636 $.

Publicité
Activer le son

Bien que l’équilibre budgétaire soit toujours visé, ces prévisions ont également été effectuées avec le souci d’offrir le maximum de services aux élèves et à la population en fonction des revenus disponibles. Ainsi, le déficit anticipé cette année s’inscrit en deçà de la limite permise par le ministère de l’Éducation, qui correspond à 15 % sur l’excédent accumulé disponible au 30 juin 2020 (103 918 $).

« Le maintien de l’équilibre budgétaire demeure un objectif prioritaire, même si nous souhaitons maximiser les services aux élèves. Nous avons réussi cette année, tout en composant avec les défis complexes que nous avons rencontrés en ces circonstances extraordinaires. Nous continuerons à maintenir cette rigueur afin d’être encore davantage en mesure d’optimiser les ressources pour la réussite du plus grand nombre de nos élèves », a souligné Jean-Pierre Bédard, directeur général du CSSSH.

Quelques faits saillants du budget 2021-2022

• Des investissements s’élevant à 1,7 M$ en vue de combler les retards scolaires appréhendés avec la pandémie, dans le cadre du Plan de relance pour la réussite éducative 2021-2022.

• La bonification et l’ajout de mesures pour certaines activités éducatives, estimées à 1,8 M$, et ce, pour l’ensemble des élèves (jeunes, adultes et formation professionnelle). Ces sommes permettront notamment de soutenir la persévérance scolaire et les classes spéciales ainsi que de favoriser le raccrochage.

• Une diminution considérable des sommes allouées au maintien des bâtiments, mais des investissements majeurs du ministère de l’Éducation, notamment pour l’agrandissement et la construction d’établissements.

• Le maintien de l’uniformisation de la taxe scolaire à 0,10540 $ par tranche de 100 $ d’évaluation foncière.

La démarche de planification budgétaire

Les prévisions budgétaires du CSSSH sont le fruit d’un important travail de consultation et de planification auquel participent activement les directions et les conseils d’établissements. Cet exercice comprend plusieurs étapes menant à l’adoption du budget par le conseil d’administration. Celles-ci comprennent notamment la mise en place de principes et de critères de répartition des ressources ainsi que l’adoption d’un cadre budgétaire prenant appui sur le projet des règles budgétaires ministérielles et sur les recommandations émises par les différentes instances consultées.

image