29 août 2013
Installation de Zenith Lab dans la Cité
Le décès du fondateur plombe le projet
Par: Jean-Luc Lorry
La venue de Zenith Lab au coeur de la Cité de la biotechnologie est incertaine.

La venue de Zenith Lab au coeur de la Cité de la biotechnologie est incertaine.

Le projet de construction d’un nouveau motel industriel dans la Cité de la biotechnologie agroalimentaire, vétérinaire et agroenvironnentale de Saint-Hyacinthe qui devait loger la société pharmaceutique Zenith Lab est compromis, a appris LE COURRIER.

Son fondateur, Roger St-Laurent, est décédé fin juillet laissant ce dossier entre les mains de son associé François Roberge qui détient 55 % des parts de l’entreprise. M. St-Laurent possédait quant à lui 45 % des actions.

« Comme les plans et devis étaient en cours d’élaboration, nous avons demandé de tout arrêter », indique le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Bernier, également président de la Cité de la biotechnologie.« Pour l’instant, le dossier est en suspens. Nous allons voir avec M. Roberge quelles suites seront données à ce projet », poursuit-il.Pour faciliter la venue de Zenith Lab en terre maskoutaine, la direction de la Cité avait obtenu un nouveau cautionnement municipal de 4 M$. Il était prévu que le parc technologique investisse 4,6 M$ dans la construction du futur siège social de Zenith Lab. Les propriétaires de cette nouvelle société pharmaceutique prévoyaient y injecter alors 3,5 M$ en équipement de production. Roger St-Laurent visait la fabrication des suppléments alimentaires ainsi que développer des produits pharmaceutiques pour des compagnies génériques. Cet entrepreneur qui cumulait 47 ans de métier dans le secteur pharmaceutique dirigeait Les laboratoires du Saint-Laurent depuis 15 ans, une entreprise qui fabrique des produits naturels et homéopathiques à La Pocatière.En mai, Roger St-Laurent indiquait en entrevue au COURRIER que Zenith Lab serait opérationnelle en décembre. Quant aux activités de La Pocatière, il prévoyait leur transfert à Saint-Hyacinthe au printemps prochain.Interrogé sur la destinée de Zenith Lab, son propriétaire François Roberge considère que « la balle se trouve maintenant dans le camp de la famille St-Laurent ». Celle-ci doit décider en septembre, si l’entreprise de La Pocatière sera vendue à M. Roberge ou à une relève à l’interne. « Zenith Lab est une coquille vide où devaient être transférées les activités des Laboratoires du Saint-Laurent. J’ai déjà investi de l’argent dans ce projet industriel. Malheureusement, je ne peux vous confirmer si Zenith Lab verra le jour », a indiqué François Roberge, vice-président et directeur financier de Jamp Pharma. Cette entreprise de Boucherville est spécialisée dans le développement, la distribution et la commercialisation de médicaments génériques et de produits sans ordonnance.

image