26 février 2015
Le déficit de locaux résorbé pour la prochaine rentrée
Par: Jennifer Blanchette

En remaniant certains bassins géographiques et en ajoutant l’immeuble Jacques-Cartier à l’acte d’établissement de l’école Saint-Charles-Garnier, la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH) a comblé le déficit de 13 locaux prévu pour la prochaine rentrée, en plus de répondre au besoin de salle de classe anticipé pour 2018-2019.

Publicité
Activer le son

Le conseil des commissaires, réuni le 24 février, a adopté quatre des sept hypothèses qu’il avait présentées aux parents lors d’une soirée d’information tenue en janvier.

Ainsi, les élus scolaires ont choisi d’intégrer l’immeuble Jacques-Cartier, où loge actuellement le Centre de formation des Maskoutains, à l’acte d’établissement de l’école Saint-Charles-Garnier, dans le quartier La Providence.

Grâce à cet ajout comportant 11 locaux, certains élèves résidant sur la rue Frontenac et fréquentant l’école Douville seront transférés vers l’école Saint-Charles-Garnier, le circuit d’autobus déjà en place permettant cette modification.

Pour réduire la pression sur l’école Saint-Thomas-d’Aquin, les élèves du bassin commun entre cette école et l’école Douville seront orientés vers Douville.

Les commissaires scolaires ont également prévu de réduire le nombre d’élèves à l’école de la Rocade (Saint-Dominique) en transférant certains secteurs vers les écoles Henri-Bachand (Saint-Liboire) et Saint-Pierre (Saint-Valérien).

Dans tous les cas, les élèves ayant déjà entrepris leurs études dans l’une ou l’autre des écoles visées bénéficient d’une clause « grand-père », qui leur permet de compléter leur scolarité au même endroit et qui accorde le même privilège à leurs frères et soeurs tant que l’aîné fréquente l’établissement en question.

En plus de ces quatre modifications, les écoles primaires Au-Coeur-des-Monts (Saint-Pie), La Présentation, Saint-Charles-Garnier, Saint-Thomas-d’Aquin et Sainte-Rosalie avaient déjà identifié en début d’année des solutions internes afin d’augmenter leur capacité d’accueil.

« Le conseil des commissaires a agi en analysant les préoccupations identifiées lors des consultations et en toute cohérence avec les critères déterminés par la CSSH. Les décisions rendues ont pour avantage de répondre à la hausse du nombre d’élèves projetés tout en répondant au déficit des locaux », a exprimé le président de la CSSH, Richard Flibotte.

D’après la secrétaire générale de la CSSH, Yvonne Scott, ces changements permettent non seulement de combler le déficit de locaux pour la prochaine rentrée scolaire, mais également de répondre au manque anticipé en 2018-2019.

Selon les données démographiques fournies par le ministère de l’Éducation, près de 600 élèves de niveau primaire s’ajouteront sur le territoire de la CSSH d’ici trois ans, ce qui aurait porté à 25 le nombre de locaux manquants si aucune solution n’avait été adoptée.

En janvier, la directrice générale de la CSSH, Caroline Dupré, avait expliqué aux citoyens que son organisation ne pouvait pas compter sur la construction d’une nouvelle école primaire pour combler son manque à gagner puisque dans un rayon de 20 kilomètres, des locaux de classes demeuraient disponibles.

Choix des hypothèses
1. Ajouter l’immeuble Jacques-Cartier à l’acte d’établissement de l’école Saint-Charles-Garnier Retenue
2. Modifier le secteur des écoles Bois-Joli-Sacré-Coeur et Lafontaine de manière à transférer le bassin commun (rue Eugène-Tremblay) à l’école Lafontaine Rejetée
3. Transférer les classes ESI de l’école Sainte-Rosalie vers l’école Saint-Charles-Garnier Rejetée
4. Transférer les classes d’anglais intensif de l’école Assomption vers Saint-Charles-Garnier et réduire le secteur Sainte-Rosalie en faveur de l’Assomption Rejetée
5. Réduire la clientèle à l’école de la Rocade en transférant certains secteurs vers les écoles Henri-Bachand et Saint-Pierre Retenue
6. Transférer des élèves de la rue Frontenac, actuellement transportés à Douville, vers Saint-Charles-Garnier Retenue
7. Transférer des élèves du bassin commun Douville-Saint-Thomas-d’Aquin vers le bassin de l’école Douville Retenue
image