12 avril 2012
Santé
Le départ du DG
Par: Martin Bourassa

Le Centre de santé et des services sociaux Richelieu-Yamaska perd son directeur général cette semaine. Daniel Castonguay s’en va poursuivre sa carrière à la tête du CSSS Champlain-Charles-Le Moyne. C’est une grosse promotion.

Le Centre de santé et des services sociaux Richelieu-Yamaska perd son directeur général cette semaine. Daniel Castonguay s’en va poursuivre sa carrière à la tête du CSSS Champlain-Charles-Le Moyne. C’est une grosse promotion.

On lui souhaite d’ailleurs la meilleure des chances.Cela dit son départ ne surprend guère puisqu’on le savait de passage dès sa nomination en 2007. Saint-Hyacinthe ne pouvait être qu’un tremplin pour ce gestionnaire qui n’a cessé de se perfectionner ces dernières années.Mais à l’heure du bilan, il mérite à mon avis une bonne note. Je pense qu’une majorité d’employés et de médecins seront de cet avis. Il a su rétablir certains ponts et refaire l’image du CSSS après le controversé dossier du CHSLD Andrée-Perrault, menacé de fermeture à son arrivée en poste. C’est aussi sous son règne que s’est réglé à l’amiable le recours collectif concernant la crise du C. Difficile. Il quitte cependant le CSSS avec de petites controverses sur le feu, en particulier celle des stationnements payants, maintenant que le dossier du Journal de Montréal a été classé par la justice.Comme je l’écrivais en mars 2011, lors du renouvellement de son contrat, la principale faiblesse de Daniel Castonguay aura sans doute été son manque d’implication dans le milieu, son peu de visibilité. Je l’ai dit et je le répète, il aurait sans doute gagné à se cacher un peu moins derrière son incontournable directeur des communications.Espérons que son successeur sera plus accessible et moins dépendant de son service des communications dans son style de gestion.C’est le bonheur que je nous souhaite.

M.B.

image