6 novembre 2014
Le Drakkar cadet éliminé
Par: Maxime Prévost Durand
Le Drakkar a été défait 32 à 0 en demi-finale du championnat RSEQ Montérégie par l’école Fernand-Lefebvre. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le Drakkar a été défait 32 à 0 en demi-finale du championnat RSEQ Montérégie par l’école Fernand-Lefebvre. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

En avant-midi samedi, le Drakkar cadet a perdu sa rencontre demi-finale de la division 2b face au Polypus de l’école Fernand-Lefebvre de Sorel par la marque de 32 à 0, l’éliminant du même coup de la course au championnat du RSEQ Montérégie.

Publicité
Activer le son

Il s’agit d’un deuxième revers consécutif face aux Sorelois pour le Drakkar, lui qui s’était incliné 38 à 6 une semaine plus tôt pour conclure la saison régulière.

Les deux unités défensives se sont illustrées en début de rencontre sur le terrain de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme, ne concédant absolument rien à l’adversaire, résistant à chacune des attaques.

Peu à peu, Fernand-Lefebvre a pris l’ascendant dans la rencontre en complétant de plus en plus de jeux à l’attaque. Les visiteurs ont ouvert la marque vers la fin du deuxième quart, sur un jeu très serré à la ligne des buts où le quart-arrière, dans une course au sol, a tout juste franchi la ligne des buts, grâce à un dernier effort, leur permettant de prendre les devants 6 à 0.

Sorel a ajouté un autre touché, en plus de réussir un converti de deux points, avant la mi-temps, pour ajouter à son avance, rendue de 14 à 0.

Pendant ce temps, l’attaque du Drakkar peinait à monter le terrain lors de ses possessions, chaque fois arrêtée rapidement par la défensive de Fernand-Lefebvre. Ces possessions courtes à l’attaque ont occasionné de longues présences de la défensive maskoutaine sur le terrain.

Le Drakkar, déjà affecté par les blessures avant la rencontre, a vu quelques-uns de ses joueurs demeurer étendus sur le terrain à la fin de certains jeux, le soigneur étant appelé à intervenir régulièrement.

Le Polypus a donné un dur coup aux locaux dès le retour du vestiaire pour entamer le troisième quart en retournant le botté de relance du jeu jusque dans la zone des buts. Il n’aura jamais regardé derrière, ajoutant deux autres majeurs pour filer vers une place en finale.

En saison régulière, le Drakkar a maintenu une fiche de cinq victoires, deux défaites et une joute nulle, bon pour le second rang.

image