11 janvier 2018
Le géant Bell met la main sur Maskatel
Par: Jean-Luc Lorry
Le siège social du Groupe Maskatel LP est situé dans le complexe commercial Place Casavant.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le siège social du Groupe Maskatel LP est situé dans le complexe commercial Place Casavant. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le siège social du Groupe Maskatel LP est situé dans le complexe commercial Place Casavant.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le siège social du Groupe Maskatel LP est situé dans le complexe commercial Place Casavant. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Plus de quatre ans après avoir été acquis par des intérêts ontariens, le Groupe Maskatel LP passe à la compétition en étant vendu à Bell Canada, le géant canadien des télécommunications. 

Fondée à Saint-Hyacinthe en 1995, Maskatel offre à ses abonnés, via son réseau câblé, des services de téléphonie, d’Internet et de télévision.
LE COURRIER a tenté en vain d’obtenir des détails sur cette transaction importante dans le paysage économique maskoutain. « L’acquisition de Maskatel par Bell permet de réunir les connaissances locales approfondies de Maskatel et la portée et l’envergure de Bell en tant que chef de file de la croissance des services larges bandes sans fil, Internet, télé et médias au pays », nous a écrit par courriel Marie-Eve Francoeur, gestionnaire principale des relations avec les médias chez Bell Canada.
Le montant de la transaction demeure confidentiel.
Mme Francoeur mentionne que Bell espère continuer à offrir aux clients et aux employés de Maskatel ainsi qu’à la communauté locale de nombreux avantages à long terme. « Il n’y a aucun changement immédiat dans les services ou comptes clients », indique-t-elle.
En novembre 2013, nous révélions que Maskatel avait été vendue à Birch Hill Equity Partners, un fonds d’investissement privé basé à Toronto.
Depuis cette acquisition, trois dirigeants se sont succédé à la barre de l’entreprise en l’espace de trois ans. Selon Bell, l’actuelle direction du Groupe Maskatel LP, assurée aujourd’hui par Jules Grenier, devrait rester en place.
En novembre 2014, Félix-Étienne Lebel, associé principal chez Birch Hill Equity Partners, avait indiqué dans nos colonnes que Maskatel ne serait pas vendue à la concurrence.
« Il n’en est absolument pas question. Nous avons investi dans Maskatel pour le long terme », avait alors assuré M. Lebel, en entrevue au COURRIER.
La direction du Groupe Maskatel LP a décliné notre demande d’entrevue. Quant aux autres joueurs du secteur comme Cogeco et Sogetel, ils ont préféré s’abstenir de tout commentaire.
Opinion d’un ex-dirigeant
LE COURRIER a contacté Donald Dupuis, qui a dirigé Maskatel de 2001 à 2012. L’homme d’affaires qui fut également coactionnaire de l’entreprise a accepté de commenter cette transaction visiblement sensible. M. Dupuis s’explique difficilement la raison de cette acquisition par Bell. Celui-ci mentionne que, lorsqu’il cherchait un éventuel acheteur à Maskatel, Bell n’a jamais manifesté le moindre intérêt.
« Je trouve décevant que le gouvernement fédéral force les petits joueurs œuvrant dans le secteur des télécommunications à tout vendre pour des raisons de rentabilité. Ottawa n’aide pas les PME à demeurer compétitives », considère M. Dupuis.
Vente des locaux
Le Groupe Maskatel LP semble vouloir réduire de manière significative son parc immobilier.
En octobre 2016, l’entreprise a vendu son siège social du boulevard Choquette pour un montant de 1 870 000 $ à la firme d’investissement immobilier MJ Choquette, propriété des hommes d’affaires Jean-Denis Major et Yan Jubinville.
Maintenant, c’est ADM Animal Nutrition qui loge dans les anciens locaux occupés par l’entreprise de télécommunications.
Les bureaux administratifs et le siège social du Groupe Maskatel LP ont depuis déménagé au complexe commercial Place Casavant qui appartient au Groupe Robin.
L’entreprise a aussi mis en vente son édifice de Drummondville où sont regroupés des bureaux ainsi que le studio d’enregistrement de son canal communautaire Zone TV.
On demande pour cette bâtisse commerciale entièrement rénovée en 2006 la somme de 4 150 000 $.
Au bilan 2017 des 200 plus grandes entreprises de la MRC des Maskoutains, tel que dressé par LE COURRIER, le Groupe Maskatel LP comptait 115 employés.

image