1 juin 2017
Tour au centre-ville
Le grand jour
Par: Martin Bourassa
Publicité
Activer le son

Il est grand temps que les dirigeants de Réseau Sélection viennent nous présenter leur projet de résidence pour personnes âgées au centre-ville de Saint-Hyacinthe et répondre aux nombreuses questions qui subsistent. Disons qu’ils ont intérêt à se mettre en mode séduction.

Les dernières semaines ont été animées à Saint-Hyacinthe. Nos pages Forum n’ont pas suffi à témoigner du débat orageux qui gronde chez nous. Ce que l’on doit retenir de toutes ces interventions, c’est que ce projet rallie actuellement la plupart des observateurs. Personne n’est vraiment contre un investissement privé de 60 M$ au centre-ville. Mais le lieu choisi, dans le stationnement du centre des arts Juliette-Lassonde, divise dans un secteur où les places de stationnement sont déjà limitées. 

Attendez-vous à ce que la question du stationnement revienne de façon récurrente le 6 juin. Le promoteur devra nous dire combien il prévoit de cases intérieures pour sa clientèle et son personnel. Espérons qu’il y en aura suffisamment pour éviter d’accaparer davantage les places extérieures. Il devra aussi nous exposer son plan pour forcer les ouvriers à se garer dans des zones réservées six ou sept rues plus loin du chantier durant la construction. On les voit mal multiplier les va-et-vient avec leurs outils.

La Ville de Saint-Hyacinthe devra pour sa part exposer clairement son plan de match afin de remplacer les 188 espaces de stationnement qui seront sacrifiés. Idéalement, toutes ces places devraient être créées AVANT de lancer ce méga chantier et non après. C’est la grande inquiétude actuellement pour les travailleurs du centre-ville qui peinent déjà à dénicher un espace libre et gratuit à proximité de leur lieu de travail.

Il faudra aussi qu’on nous présente des chiffres et des tableaux. Combien la Ville de Saint-Hyacinthe compte investir pour se préparer à la venue de Réseau Sélection et résoudre tous les problèmes qui viennent avec? Et pour quel montant vendra-t-elle ce précieux terrain au promoteur? Rappelons qu’il n’y a pas eu d’appels d’offres publics et de surenchère possible entre promoteurs intéressés par ce site stratégique. Dans ce contexte, la Ville a-t-elle été assez ferme et exigeante avec Réseau Sélection? Certains, dont André H. Gagnon, s’interrogent. 

Dans notre page Forum, il mentionnait la semaine dernière que la Ville devrait exiger du promoteur Réseau Sélection qu’il s’engage à régler lui-même le problème de stationnement que son arrivée au centre-ville va accentuer. Comment? En aménageant un étage de stationnement supplémentaire, public ou payant, à l’intention de la population. 

Si l’idée est techniquement impossible, la Ville devrait peut-être obliger le promoteur à investir dans la construction d’un stationnement étagé dans le secteur, quitte à lui céder le terrain voisin du centre des arts à bon prix. 

L’adage voulant que le diable soit dans les détails risque de prendre tout son sens le 6 juin. On ne s’y ennuiera pas, c’est garanti.

image