27 août 2015
Décès de Marcel Fontaine
Le Grand Prix de Valcourt perd un ambassadeur hors pair
Par: Alain Bérubé
Marcel Fontaine, une légende vivante de la motoneige, vient de perdre sa bataille contre le ­cancer à l’âge de 67 ans.

Marcel Fontaine, une légende vivante de la motoneige, vient de perdre sa bataille contre le ­cancer à l’âge de 67 ans.

Le Grand Prix de Valcourt vient de perdre un de ses pionniers. Aux prises avec le cancer de la prostate depuis 2002, Marcel Fontaine a rendu l’âme le 11 août, à l’âge de 67 ans.

Publicité
Activer le son

Ce résident de Saint-Hugues s’est ­impliqué au Grand Prix de Valcourt dès la première édition, soit en 1983, en tant que directeur des courses, en plus de s’occuper de la planification des épreuves.

Marcel Fontaine, qui a également été directeur de courses ailleurs au Québec, a fondé au milieu des années 90 la ­Eastern Pro Tour, un circuit qui présente entre autres des courses en snocross et sur pistes ovales.

Cet ex-enseignant à l’école Casavant de Saint-Hyacinthe a par ailleurs été intronisé, en 2012, par le Snowmobile Hall of Fame au Wisconsin.

« J’ai toujours eu à coeur l’aspect ­sécuritaire des courses de motoneige, que ce soit durant mes années comme pilote, comme mécano ou comme ­directeur de courses », affirmait-il au Courrier de Saint-Hyacinthe peu après son intronisation.

Denis Leclerc, ex-directeur du Grand Prix de Valcourt, garde de beaux souvenirs de son complice de longue date. « Ce fut un réel plaisir de faire équipe avec Marcel durant toutes ces années. Il a vraiment pris son travail à coeur », ­soutient M. Leclerc.Ce dernier mentionne que Marcel ­Fontaine bénéficiait d’une excellente ­réputation dans le monde de la motoneige.« En Amérique du Nord et même à ­travers le monde, son expertise, ­notamment au niveau de la sécurité des pilotes, était très appréciée. Au niveau plus personnel, c’était un homme très affable, gentil et généreux. Il a vraiment laissé sa marque à Valcourt et c’est ­pourquoi nous avons tenu à lui rendre hommage lors de la dernière édition. Il le méritait amplement », conclut-il.

« Ce fut un réel plaisir de faire équipe avec Marcel durant toutes ces années. Il a vraiment pris son travail à coeur », ­soutient M. Leclerc.

Ce dernier mentionne que Marcel ­Fontaine bénéficiait d’une excellente ­réputation dans le monde de la motoneige.

« En Amérique du Nord et même à ­travers le monde, son expertise, ­notamment au niveau de la sécurité des pilotes, était très appréciée. Au niveau plus personnel, c’était un homme très affable, gentil et généreux. Il a vraiment laissé sa marque à Valcourt et c’est ­pourquoi nous avons tenu à lui rendre hommage lors de la dernière édition. Il le méritait amplement », conclut-il.

image