21 janvier 2021
Résidence de 14 étages sur Casavant Ouest
Le Groupe Maurice recule
Par: Rémi Léonard

La résidence qu’aurait souhaité ériger le Groupe Maurice sur le boulevard Casavant Ouest, dans l’actuel stationnement du Provigo. Photothèque | Le Courrier ©

Le Groupe Maurice effectue ce qui s’apparente à un repli stratégique dans la mise en œuvre de son projet de résidence pour retraités envisagée sur le boulevard Casavant Ouest, à Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

À la dernière séance du conseil municipal, ce lundi, la procédure règlementaire qui devait rendre le projet réalisable sur ce terrain a simplement été retirée, sans plus d’explication. Rappelons qu’au début du processus d’approbation référendaire, avant les Fêtes, suffisamment de signatures avaient été transmises à l’hôtel de ville pour provoquer la tenue d’un registre. Avec le retrait annoncé ce lundi, il n’aura finalement pas lieu.

Ce pas de recul a été initié par le promoteur lui-même, a indiqué le directeur général de la Ville, Louis Bilodeau. Le conseil et le Groupe Maurice sont donc présentement en réflexion, mais on peut logiquement s’attendre à la présentation éventuelle d’une seconde mouture qui saurait rallier davantage.

Invité à faire part de ses intentions, Le Groupe Maurice a indiqué qu’il « souhait[ait] toujours développer un complexe pour retraités dans la région » et que « le travail et la collaboration avec la Ville » se poursuivent en ce sens, selon la porte-parole Sarah Ouellette.

L’autorisation par le conseil d’un projet particulier de construction était nécessaire étant donné que le projet ne respecte pas le zonage autorisé à cet endroit, entre autres en matière de hauteur. L’immeuble aurait fait 14 étages, d’une envergure comparable à l’Hôpital Honoré-Mercier.

En se fiant aux autres projets similaires à Saint-Hyacinthe, on peut d’ailleurs supposer que la hauteur constitue l’irritant principal des opposants, même cet élément reste à voir puisque les personnes qui se sont manifestées lors du processus d’approbation référendaire n’ont toujours pas fait part publiquement de leur motivation.

Pandémie oblige, la présentation du projet s’est par ailleurs déroulée de manière virtuelle cet automne, rendant plus difficile d’obtenir le pouls de la population. La vidéo est d’ailleurs toujours disponible sur le site de la Ville sous l’onglet « consultations écrites ». On parlait alors d’un projet de 60 M$ regroupant 348 unités résidentielles, des espaces commerciaux au rez-de-chaussée et un stationnement intérieur.

image