2 avril 2020
Le Groupe Robin sur tous les fronts
Par: Jean-Luc Lorry

Le Groupe Robin exploite à Saint-Hyacinthe deux résidences pour aînés, un groupe de la population particulièrement à risque dans le contexte de la propagation de la COVID-19. Sur la photo, Nellie Robin, présidente de l’entreprise familiale. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Propriétaire de deux résidences pour aînés et d’un vaste parc immobilier en constant développement, le Groupe Robin doit agir sur plusieurs fronts pour traverser la crise sanitaire qui ébranle le milieu d’affaires maskoutain.

Publicité
Activer le son

« Nous avons dû mettre à pied 30 % de notre personnel. Ma grande priorité est de mettre en place les mesures nécessaires pour protéger nos employés et nos résidents. Nous sommes en mode solidarité », a indiqué dernièrement Nellie Robin, présidente du Groupe Robin, en entrevue au COURRIER.

Le Groupe Robin est un acteur majeur à Saint-Hyacinthe dans les secteurs résidentiel, commercial, locatif, hôtelier ainsi que dans la gestion de résidences pour aînés. L’entreprise compte environ 200 employés.

Le gouvernement Legault a demandé jusqu’au 13 avril l’arrêt des activités des commerces et entreprises dont les services ne sont pas jugés essentiels. Les chantiers de construction sont visés par cette décision. « En temps normal, nous aurions environ 20 chantiers en cours, dont des aménagements de locaux commerciaux », a précisé Mme Robin.

Actuellement, pour continuer la vente et la location de maisons et d’appartements, l’ensemble du processus commercial se fait à distance puisque toutes les visites de logis sont suspendues.

« Pour la location, nous montrons les plans par Internet et nous signons les baux virtuellement. »

Le défi des résidences pour aînés

Depuis 2002, le Groupe Robin exploite le complexe l’Eau Vive, une résidence pour personnes âgées autonomes, semi-autonomes et non autonomes qui regroupe 439 logements.

Depuis octobre 2019, l’important promoteur immobilier maskoutain exploite également Le Saphir, un complexe résidentiel pour retraités de sept étages qui comptera, au terme de la phase 2, 288 appartements.

« Entre 700 et 800 personnes cohabitent et travaillent dans nos deux résidences. À chaque début et fin de quart de travail, nous prenons la température de nos employés. Un membre de notre équipe passe deux fois par semaine à chaque logement prendre des nouvelles des résidents », a souligné Nellie Robin.

Depuis le début de la crise sanitaire, les résidents reçoivent leurs repas directement à leurs logements sans frais supplémentaires.

Le Groupe Robin a participé au mouvement arc-en-ciel en faisant imprimer à 600 exemplaires des dessins d’enfants destinés aux 600 résidents. « Ainsi, les portes-fenêtres de l’Eau Vive et du Saphir seront tapissées d’arcs-en-ciel. Ce sera un beau geste démonstratif de solidarité dans la région. »

image