19 novembre 2015
Le Groupe Robitaille et Olymel, partenaires dans Lucyporc
Par: Le Courrier
La société Olymel vient d’opérer un rapprochement stratégique avec le Groupe Robitaille au sein de la coentreprise Aliments Lucyporc. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La société Olymel vient d’opérer un rapprochement stratégique avec le Groupe Robitaille au sein de la coentreprise Aliments Lucyporc. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les directions de Groupe Robitaille et d’Olymel ont annoncé cette semaine la signature d’une entente de principe en vue de conclure un partenariat ­d’affaires dans Aliments Lucyporc de Yamachiche, en Mauricie, au Québec. Aliments Lucyporc, entreprise d’abattage, de découpe et de transformation de porc, propriété du Groupe Robitaille serait désormais détenue à parts égales par le Groupe Robitaille et Olymel par le biais d’un échange d’actions.

Publicité
Activer le son

Cette coentreprise poursuivrait ses ­opérations sous la raison sociale ­d’Aliments Lucyporc. Cette entente de principe porte sur le secteur de ­l’abattage, de la découpe, de la ­transformation et de la mise en marché des produits de viande de porc ainsi que sur Viandes Dunham, propriété du Groupe Robitaille, une ­entreprise de transformation de viande servant le ­secteur des hôtels, de la restauration et des institutions (HRI). Cette entente de partenariat sera soumise à l’approbation du Bureau de la concurrence.

Outre les fermes du Groupe Robitaille qui continueraient d’approvisionner l’usine d’Aliments Lucyporc selon un ­cahier de charges exigeant pour la ­production de produits de niche distinctifs, cette entente ne touche pas les autres activités dans lesquelles Olymel et le Groupe Robitaille sont impliqués.

Aliments Lucyporc emploie plus de 350 personnes à son usine de transformation de Yamachiche alors que Viandes Dunham compte plus de 30 employés. Ces emplois seront maintenus.

Aliments Lucyporc est spécialisée dans les produits de niche de qualité comme le porc Nagano et exporte une grande partie de sa production sous diverses marques au Japon et dans plusieurs autres pays du monde.

« C’est avec une grande confiance en l’avenir que le Groupe Robitaille envisage ce partenariat stratégique avec une entreprise aussi solide qu’Olymel, disposant d’une grande expérience des marchés et de compétences nombreuses et diversifiées dans le domaine de la transformation agroalimentaire. J’invite toutes celles et tous ceux qui oeuvrent avec ­engagement au sein d’aliments Lucyporc et de Viandes Dunham à partager cette confiance. J’ai la ferme conviction que les entreprises fondées par notre famille et que nous voulons voir grandir, sauront poursuivre sur la voie de l’excellence avec Olymel. Les synergies qui vont découler de cette alliance en matière de développement de nouveaux marchés, d’expertises techniques et de valeur ajoutée, ­s’inscrivent dans une vision à long terme qui permettra de mieux relever les défis des marchés », de préciser le ­président du Groupe Robitaillle, Claude Robitaille.

Dans le cadre de ce partenariat, l’usine de Lucyporc de Yamachiche poursuivra ses opérations sous la direction actuelle et la coentreprise va continuer d’honorer ses engagements envers sa clientèle. Tout en permettant à Olymel et à ­Aliments ­Lucyporc de mettre leurs forces et leurs moyens en commun pour ­développer de nouveaux marchés, cette alliance vient également renforcer la ­position des deux partenaires sur les ­marchés de niches.

« Olymel est fière de s’associer à une ­entreprise comme le Groupe ­Robitaille dans Aliments Lucyporc, qui depuis 15 ans s’est distinguée sur ­plusieurs ­marchés comme une entreprise dynamique, innovante et soucieuse de servir des clients exigeants, tant au Canada que dans de nombreux autres pays. Dans le domaine de la transformation, Olymel et Aliments Lucyporc vont désormais ­profiter des synergies qui découleront de ce partenariat, de leur savoir-faire respectif et du partage de leurs expériences, ici et ailleurs dans le monde. La famille ­Robitaille et ses ­dirigeants ont su ­développer des ­créneaux de marché­ visant l’excellence et offrant des produits aux caractéristiques uniques, démontrant une grande maîtrise dans la gestion et le développement d’une entreprise qui se présente comme un fleuron des secteurs porcins ­québécois et canadien », d’affirmer le ­président-directeur général d’Olymel, Réjean Nadeau.

image