22 juillet 2021
Le Jardin Daniel A. Séguin à la sauvegarde de la biodiversité
Par: Le Courrier

Le Parcours sur la biodiversité en milieu urbain du Jardin Daniel A. Séguin est le fruit du travail de Mélanie Villeneuve (volet aménagement), Claude Vallée (volet scientifique) et Nancy Rossi (volet actualité internationale). Photo gracieuseté

Des représentants de la Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe ont pu visiter le parcours en avant-première ce printemps. Jacinthe Martin, administratrice de la Caisse, Nancy Rossi, directrice générale du Jardin Daniel A. Séguin, Anne-Marie Saint-Germain, administratrice de la Caisse, Serge Bossé, directeur général de la Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe, et Céline Bernard, administratrice de la Caisse. Photo gracieuseté

Désireuse de développer une nouvelle offre de services pour ses visiteurs et de les sensibiliser à la protection des écosystèmes, la Fondation en horticulture ornementale de l’ITA, gestionnaire du Jardin Daniel A. Séguin, a récemment mis sur pied le Parcours sur la biodiversité en milieu urbain.
Publicité
Activer le son

Inspirée par les constats inquiétants du sommet One Planet 2021 pour la biodiversité et animée par sa mission pédagogique, l’équipe du Jardin Daniel A. Séguin souhaitait faire sa part en imaginant ce parcours. Le jardin a toujours fait preuve d’innovation depuis son inauguration en 1995. Rappelons d’ailleurs qu’il a été le premier jardin pédagogique à offrir un laboratoire grandeur nature aux étudiants en aménagement paysager et à concevoir des jardins-écoles.

Le développement de la première phase de ce parcours a été rendu possible grâce à un don de 10 000 $ de la Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe. « C’est un bonheur d’avoir pu contribuer à la naissance de ce parcours qui sensibilisera la population à la fragilité de nos écosystèmes et à l’urgence d’en prendre soin. La cause environnementale est très importante pour nous et pour le Mouvement Desjardins comme le témoignent ses nombreux engagements en développement durable », a affirmé Serge Bossé, directeur général de la Caisse Desjardins de Saint-Hyacinthe, qui considère que la mission pédagogique du Jardin Daniel A. Séguin rejoint les valeurs de la Caisse et de Desjardins.

Ce nouveau parcours s’insère au cœur du Jardin français, l’un des aménagements favoris des visiteurs. « Nous nous sommes lancé le défi de représenter la biodiversité dans le cadre plus strict d’un jardin français. Ainsi, les éléments classiques demeurent, tels les grandes allées, les structures rigides, la symétrie et les points de fuite. C’est une belle occasion de démontrer qu’un jardin attirant la biodiversité peut aussi être structuré », a témoigné Mélanie Villeneuve, horticultrice en chef du Jardin.

Composé de plus de 3000 végétaux, ce nouveau parcours aura pour but principal d’éduquer les visiteurs sur les différentes espèces végétales importantes pour la biodiversité et leur importance pour la préservation de l’environnement. Il présente également des actions concrètes que peut entreprendre tout individu souhaitant soutenir la biodiversité chez lui.

Le parcours est composé de plusieurs îlots d’interprétation, soutenus par de véritables démonstrations vivantes, ainsi que de l’affichage présentant les méthodes utilisées. Dans cette première phase, le parcours met en valeur plusieurs thématiques, dont les pollinisateurs et les fleurs simples, les sols vivants, les strates de végétaux et l’aménagement comestible. On y présente également les petits animaux et insectes qui fréquentent ces lieux, dont les crapauds et les chauves-souris.

Dans une deuxième et une troisième phase, le Jardin Daniel A. Séguin espère bonifier l’expérience du parcours par l’ajout de nombreux îlots d’interprétation ainsi que par l’amélioration de la qualité de l’aménagement, de l’affichage et de l’interprétation afin de présenter un parcours d’envergure, à l’image des valeurs environnementales et pédagogiques qui sont au cœur de la mission du Jardin Daniel A. Séguin.

Durant les mois de juillet et d’août, tous pourront profiter d’une visite guidée grâce aux guides sur place. L’équipe du Jardin a aussi très hâte de recevoir les élèves des écoles primaires et secondaires de la région dès le mois de septembre. Pour tous les détails : www.jardindas.ca.

image