24 novembre 2016
Le jeu de Gilbert Poissant au Centre Expression
Par: Olivier Dénommée
Le jeu de Gilbert Poissant au Centre Expression

Le jeu de Gilbert Poissant au Centre Expression

Le 19 novembre sera une journée chargée pour la commissaire invitée Mona Hakim et l’artiste Gilbert Poissant, qui voyageront entre Plein sud et Expression pour deux vernissages et le lancement de la première monographie de l’artiste hilairemontais.Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le 19 novembre sera une journée chargée pour la commissaire invitée Mona Hakim et l’artiste Gilbert Poissant, qui voyageront entre Plein sud et Expression pour deux vernissages et le lancement de la première monographie de l’artiste hilairemontais.Photo François Larivière | Le Courrier ©

La nouvelle exposition présentée dans les locaux d’Expression est très particulière. Le centre d’exposition d’art contemporain reçoit les œuvres de Gilbert Poissant, ou plutôt une partie de celles-ci, étant donné que L’objet et le territoire est présentée en deux volets, simultanément ici et à la galerie Plein sud de Longueuil.

publicité

Il est possible que vous connaissiez déjà l’artiste sans même le savoir : il a créé plusieurs œuvres d’art public au Québec, dont au Cégep de Saint-Hyacinthe et à la Faculté de médecine vétérinaire. Mais l’exposition qu’il a préparée pour Expression est plus ambitieuse encore…

Le jeu du collectionneur

Depuis le 12 novembre, il est possible d’admirer des années de travail et de réflexion qui ont mené à la création de l’exposition basée sur ce que l’artiste appelle « le jeu du collectionneur ». L’artiste a trouvé au fil des années 600 objets de bois qui sont devenus la base de son exposition, une sorte « d’alphabet » de 144 formes différentes dont il a découpé la silouette pour permettre la création de ses autres œuvres en divers matériaux. En entrant à Expression, la première chose qu’il faut voir, c’est La Collection, qui enligne dans un ordre très précis les 600 objets. Ce sont ces items qui seront repris un peu partout dans l’exposition. La pièce maîtresse de l’exposition sera assurément Le Jeu, où la silhouette de chaque objet aura été soigneusement découpée en bois ou en acrylique, servant maintenant à construire une véritable ville du futur. Auparavant, c’était l’artiste lui-même qui créait cette « ville », mais pour la toute première fois, il permettra à son public de participer à l’œuvre, l’invitant à toucher et à manipuler les objets pour leur donner une nouvelle fonction.

Malgré le nombre impressionnant de pièces dans cette exposition, celle-ci se veut pourtant très épurée, offrant peu de teintes de couleurs différentes. Une petite partie est aussi consacrée à la transition entre cet ambitieux projet et l’exposition qui sera présentée à Longueuil : trois cartes modifiées de Mont-Saint-Hilaire, où demeure l’artiste, sont affichées, trahissant aussi sa passion pour la géographie, facette davantage explorée à Plein sud.

Deux vernissages et un lancement

Les deux expositions sont ouvertes au public depuis le samedi 12 novembre. Le lancement d’une imposante monographie de 276 pages des œuvres de Gilbert Poissant a eu lieu le 19 novembre lors du vernissage à Saint-Hyacinthe.

L’exposition double L’objet et le territoire de Gilbert Poissant sera ouverte au public jusqu’au 28 janvier 2017 dans les locaux d’Expression à Saint-Hyacinthe et dans ceux de Plein sud à Longueuil.

image