26 février 2015
Le jour de la Marmotte
Par: Martin Bourassa
Publicité
Activer le son

Le jour de la Marmotte est l’un de mes films préférés. C’est le genre de film que l’on aime ou que l’on déteste. Personnellement, j’aime bien l’idée de revivre la même journée et les mêmes situations à répétition.

Grâce à la Chambre de commerce et de l’industrie Les Maskoutains, je suis comblé. Elle me force à me répéter sans cesse, car elle a la mémoire courte et semble particulièrement douée pour ne pas apprendre de ses erreurs avec son Gala Constellation qui récompense tous les deux ans la crème des affaires.

Il y a quelques années, la controverse avait éclaté à la suite d’un gala qui avait couronné deux fois plutôt qu’une le Cégep de Saint-Hyacinthe. Ce dernier avait remporté les grands honneurs de la catégorie Développement durable devant l’hôtel vert du Groupe Robin. Son école Vatel avait aussi mérité le premier prix de la catégorie tourisme. Tous étaient unanimes pour dire qu’il était injuste et insensé de mettre dans une même catégorie des institutions publiques ou parapubliques et des entreprises privées. Pour ne plus comparer des pommes avec des oranges, la Chambre avait donc instauré il y a deux ans une catégorie réservée aux institutions comme le cégep, la Ville de Saint-Hyacinthe, la corporation aquatique, etc.

Mais les bonnes résolutions ont été éphémères, car en 2015, parmi les finalistes de la catégorie Contribution au développement économique et régional, on retrouve Boom-FM, Hershey Canada et… le Cégep de Saint-Hyacinthe!

L’idée n’est pas de nier ou de réduire l’importance du cégep dans notre milieu, mais il n’est pas �� sa place dans cette catégorie, voire dans ce gala. Si l’organisation souhaite reconnaître les mérites du collège, elle devrait lui réserver un prix spécial pour l’ensemble de son oeuvre. Point final. J’ai du mal à croire que les membres du jury ont retenu cette candidature à l’unanimité parmi les finalistes. Sachez chers membres de l’ombre, que si l’Oscar de la Contribution au développement économique et régional ne va pas à Hershey, ce sera peut-être le plus grand scandale du gala.

image