15 août 2013
Jeux du Canada
Le leadership de Jérôme Desrosiers mis de l’avant
Par: Maxime Prévost Durand
Jérôme Desrosiers a fait écarquiller bien des yeux lors du tournoi de basketball des Jeux du Canada. Équipe Québec a remporté la médaille de bronze.

Jérôme Desrosiers a fait écarquiller bien des yeux lors du tournoi de basketball des Jeux du Canada. Équipe Québec a remporté la médaille de bronze.

Après un été passé à voyager aux États-Unis pour participer à quelques compétitions, le joueur de basketball Jérôme Desrosiers a brillé aux Jeux du Canada présentés à Sherbrooke. Son leadership naturel a conduit Équipe Québec tout droit vers la conquête de la médaille de bronze.

publicité

Après un tournoi quasi parfait de la part d’Équipe Québec, avec au passage des victoires signées de remontées des plus spectaculaires (comblant même un déficit de 20 points), les protégés des entraîneurs Thierry Paul et Philippe Hurtubise ont connu leur seul faux pas en demi-finale contre le Manitoba, s’inclinant 76-82.

Malgré une fatigue évidente, Jérôme Desrosiers et ses acolytes ont été transportés par les 2 000 spectateurs présents au Palais des sports de Sherbrooke afin de remporter la médaille de bronze grâce à une victoire de 65-57 face au Nouveau-Brunswick.« On était un peu déçus après la défaite en demi-finale, mais on a dû garder la tête haute pour la finale du bronze et on est très fiers de cette médaille. D’entendre la foule, c’est certain que ça nous a aidés à avoir l’énergie jusqu’à la toute fin. C’était la foule la plus imposante devant laquelle j’ai joué », a commenté le Maskoutain quelques jours après la fin du tournoi, disputé du 4 au 9 août.Toujours le premier debout afin d’encourager ses coéquipiers à la suite d’un bon coup, Jérôme a su à sa façon motiver les troupes à chaque partie. « Quand on est sur le jeu et qu’on voit les gars se lever sur le banc, c’est motivant. Même si j’étais le plus jeune de l’équipe, j’essayais de montrer l’exemple. »Les performances du grand Maskoutain ne sont pas passées inaperçues. Même s’il n’a pas terminé le tournoi en tant que meilleur marqueur du Québec, son jeu efficace partout sur le terrain lui a valu plusieurs éloges. « J’ai bien fait mon travail, estime le joueur de 15 ans. J’ai attaqué le panier au moment opportun, j’ai pris des rebonds et j’ai fait quelques dunks et ça, la foule aime toujours ça. » Desrosiers a terminé le tournoi avec 65 points en six parties.Jérôme a profité pleinement de cette expérience hors du commun aux Jeux du Canada. « C’est une super belle expérience, j’ai aimé la vie sur le campus. J’allais là pour jouer au basketball, mais j’y étais aussi pour encourager le Québec dans plusieurs sports. Je me suis beaucoup amusé. C’est une expérience qu’il faut vivre. »

Un été occupé

Sa participation aux Jeux du Canada a conclu un été chargé avant son entrée à l’école Northfield Mount Hermon, un High School du Massachusetts ayant offert à Jérôme de joindre ses rangs dès l’automne.

Le Maskoutain a entre autres participé à quelques tournois aux États-Unis, dont à Philadelphie et en Indiana. « Dans ces tournois, c’est une belle opportunité de se faire voir par les collèges américains. Je suis trop jeune pour qu’ils viennent me parler directement, ils n’en ont pas le droit encore, mais certains ont parlé de moi avec mon entraîneur. »En juin, c’est pour représenter le Canada que Jérôme a foulé les terrains de basketball, participant au championnat FIBA Americas disputé en Uruguay. Le Canada s’est classé au troisième rang et s’est ainsi assuré de participer au Championnat du monde l’an prochain à Dubaï.La prochaine étape de sa carrière débutera le 28 août alors qu’il quittera le Québec afin de s’installer aux États-Unis. Sur la page Facebook de sa future école, on suit déjà les prouesses de leur prochaine recrue en partageant ses plus récents exploits, dont ceux réalisés aux Jeux du Canada. « Je n’étudie pas encore là et les gens me connaîtront déjà à mon arrivée. Ça me rend heureux de voir qu’ils me suivent de la sorte », conclut Desrosiers.

image