31 mars 2016
Commerce de détail
Le Loblaws de Saint-Hyacinthe devient Provigo
Par: Jean-Luc Lorry
La bannière effectue un retour à Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La bannière effectue un retour à Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sylvain Jodoin, directeur de groupe chez Provigo. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sylvain Jodoin, directeur de groupe chez Provigo. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le magasin Loblaws de Saint-Hyacinthe vient de changer d’enseigne en devenant un supermarché Provigo.

Publicité
Activer le son

Cette transformation s’applique à ­l’ensemble des magasins Loblaws situés au Québec. Toutefois, certaines épiceries comme celles de Drummondville et ­Victoriaville ont dû fermer leurs portes en début d’année pour des raisons de concurrence et de faible rentabilité.

Depuis 1998, Loblaws est propriétaire de la bannière Provigo qui regroupe ­aujourd’hui 88 magasins au Québec.

Sylvain Jodoin, directeur de groupe chez Provigo, justifie cette ­transformation par une facilité à gérer une seule bannière au Québec ainsi que la mise en marché.

« Ces trois dernières années, nous avons investi 300 millions de dollars dans la construction et l’agrandissement de nos magasins », mentionne en entrevue au COURRIER, Sylvain ­Jodoin.

Au magasin Provigo de Saint-Hyacinthe, ce changement d’enseigne permet de créer une dizaine d’emplois (temps plein et temps partiel) qui s’ajoutent aux 98 employés permanents du commerce.

Construit en 2001 sur le boulevard ­Casavant, l’édifice d’une superficie de près de 63 000 pieds carrés ainsi que le terrain sont la propriété de l’entreprise ontarienne.

Nouveaux produits

Les consommateurs ne seront pas dépaysés en faisant leur épicerie au Provigo de Saint-Hyacinthe puisque peu de changements physiques ont été apportés au magasin.

Par contre, ce changement d’enseigne coïncide avec l’apparition de nouveaux produits.

L’espace destiné aux produits ­biologiques a été augmenté. Il sera aussi maintenant possible d’acheter des jus fraichement préparés en magasin. La variété de plats prêts-à-­manger se bonifie également dans le choix de salades et de pizzas. ­Finalement, au rayon boucherie, de la viande de boeuf plus persillée sera offerte à la clientèle.

La bannière Provigo existe au Québec depuis 50 ans.

image