3 janvier 2019
Ils ont accueilli Marjo, les Respectables et Steve Hill
Le Loft : pour rendre « Saint-Val » festif
Par: Maxime Prévost Durand

Laura Cardinal et André Lemieux ont lancé le Loft il y a trois ans à Saint-Valérien et ils ont accueilli dans leur salle des artistes comme Marjo, Émile Bilodeau et Martin Deschamps. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Il y a déjà à Saint-Hyacinthe le Centre des arts Juliette-Lassonde et le Zaricot, mais voilà qu’au-delà de la ville-centre de la MRC des Maskoutains, une nouvelle salle a fait son apparition dans les dernières années. Au cœur du village de Saint-Valérien, le Loft a ouvert ses portes avec une intention bien assumée : rendre « Saint-Val » festif.

publicité

En peu de temps, le Loft a réussi à attirer plusieurs artistes bien connus du public et de styles différents. On a pu y voir autant le rock de Marjo et des Respectables que le blues de Steve Hill et le folk d’Émile Bilodeau. Et ce n’est que le début.

« On cherche à avoir des spectacles festifs, à faire lever le party. C’est ce qu’on veut et c’est là-dessus qu’on mise », soutient le propriétaire André Lemieux. Celui-ci opère également depuis plus de 25 ans Impact Production, une compagnie d’événementiel spécialisée dans les décors.

Contre vents et marées, il s’est lancé dans le monde du spectacle avec sa femme, Laura Cardinal, en ouvrant les portes du Loft en 2017, dans un local situé sur le chemin de Milton, tout juste à côté des bureaux de la municipalité. Au départ, le Loft était davantage un café-bistro et un restaurant-pub avec des chansonniers, mais le couple a rapidement vu plus grand et a tenté le coup avec des artistes de renom.

« Notre premier gros show, c’était avec Bernard Adamus, pour célébrer le premier anniversaire du Loft, se souvient Laura Cardinal. On avait fait beaucoup de shows avec seulement 6, 8 ou 20 personnes avant, mais là, on a compris c’était quoi avoir une salle pleine! »

À partir de ce moment, la vocation du Loft s’est davantage orientée vers celle d’une salle de spectacle et d’un bar. Aujourd’hui, l’endroit n’est ouvert que les soirs d’événements.

« On a tout appris sur le tas », fait remarquer Laura, qui se trouve derrière le bar pour servir les spectateurs les soirs de spectacles pendant que son conjoint s’occupe des entrées à la porte.

Malgré le défi que peut représenter le fait de présenter des spectacles hors d’un grand centre, le couple met les efforts pour offrir une expérience unique et différente des autres salles. Avec une capacité de 200 personnes, le Loft offre une ambiance intimiste et conviviale ainsi qu’une connexion directe avec l’artiste qui monte sur la scène. Chaque fois, le but est d’en faire une grande fête. « Et le party continue après le show », ajoute Laura.

En plus des artistes mentionnés plus haut, Jonas, Brigitte Boisjoli, Daniel Boucher, Rick et Lulu Hugues, de même que Martin Deschamps font partie de ceux qui ont fait vibrer le Loft. Ce dernier reviendra d’ailleurs pour une deuxième fois à Saint-Valérien le 8 février pour le premier rendez-vous de l’année du Loft. Cette fois, le rockeur sera accompagné de Breen Leboeuf afin de présenter le spectacle Leboeuf-Deschamps.

« On y va avec des coups de cœur qu’on a, soutient André Lemieux. On veut surtout avoir du plaisir dans la gestion du Loft et présenter des artistes qui sont dans notre palette. » Cela dit, le couple se montre très ouvert à travailler avec un promoteur, à louer la salle ou à être la place choisie pour un lancement d’album.

Deux autres spectacles sont annoncés pour les mois à venir, soit celui de la formation toute féminine The Weeds le 2 mars ainsi que le retour de Steve Hill le 29 mars. Le Loft se transformera également en grande discothèque au printemps pour célébrer son troisième anniversaire, alors qu’il accueillera le Boogie Wonder Band. La date de ce spectacle sera annoncée plus tard sur leur page Facebook « Le Loft – Café Billard & Spectacles ».

image