12 janvier 2012
Campagne de signature contre le gaz de schiste
Le maire Bernier du côté des opposants
Par: Jean-Luc Lorry
Sur la photo, dans l'ordre habituel, le député de Johnson Étienne-Alexis Boucher, le maire Claude Bernier, Jacques Tétreault, président du Comité des citoyens pour la protection de l'environnement maskoutain, et le député de Saint-Hyacinthe, Émilien Pelletier.

Sur la photo, dans l'ordre habituel, le député de Johnson Étienne-Alexis Boucher, le maire Claude Bernier, Jacques Tétreault, président du Comité des citoyens pour la protection de l'environnement maskoutain, et le député de Saint-Hyacinthe, Émilien Pelletier.

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Bernier vient d’afficher publiquement son opposition au développement de l’industrie du gaz de schiste en signant une lettre de refus d’accès au territoire aux sociétés spécialisées dans l’exploration et l’exploitation de cette ressource naturelle.

Publicité
Activer le son

En début de semaine, le Comité des citoyens pour la protection de l’environnement maskoutain (CCPEM) a lancé à l’Hôtel de Ville de Saint-Hyacinthe, une campagne de signature destinée à inviter la population à refuser aux compagnies gazières l’accès au territoire maskoutain.

« Il me fera plaisir d’être aujourd’hui, le premier signataire de cette campagne de sensibilisation », a indiqué le maire Claude Bernier à l’attention de Jacques Tétreault, président du CCPEM et coordonnateur de cette ambitieuse campagne de signature. « J’invite la population maskoutaine à porter une grande attention à cette campagne et à lui apporter son support », a ajouté le premier magistrat de la Ville. Pour contrer l’avancement de cette industrie sur son territoire, le conseil municipal avait adopté cinq résolutions différentes depuis un an.Dans sa démarche de mobilisation contre l’industrie du gaz de schiste, le CCPEM a obtenu aussi le soutien du député de Saint-Hyacinthe, Émilien Pelletier et celui de Johnson, Étienne-Alexis Boucher. « Je m’engage à faire signer cette lettre de refus à mon bureau de circonscription », a mentionné le député péquiste de Saint-Hyacinthe.Dans le but de sensibiliser l’ensemble de la population, ce comité a adopté une stratégie globale de consultation. « Nous avons approché les commerçants du centre-ville, les membres de la Chambre de commerce et de l’industrie Les Maskoutains, les communautés religieuses, le milieu communautaire ainsi que la Corporation de développement commercial de Saint-Hyacinthe », énumère Jacques Tétreault.« Les agriculteurs seront également sollicités par un travail de porte-à-porte jusqu’à la mi-février », poursuit-il. Les résultats de la campagne seront dévoilés lors d’une conférence de Karel Mayrand, directeur général de la Fondation David Suzuki pour le Québec, qui aura lieu le lundi 13 février à 19 h à l’Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe.

image