30 septembre 2021
Actualité
Le manège militaire vous ouvre ses portes
Par: Laurent Théoret

La caporale Marilyne Gaucher, qui s’occupe du recrutement pour le 6e Bataillon Royal 22e Régiment de Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le manège militaire du 6e Bataillon Royal 22e Régiment de Saint-Hyacinthe ouvrira ses portes au public le 2 octobre, de 10 h à 16 h, lors d’une journée portes ouvertes. Les gens pourront y découvrir la vie militaire sous tous ses angles.

Publicité
Activer le son

C’est une première depuis le début de la pandémie puisque les réservistes de Saint-Hyacinthe ont dû cesser toute activité en mars 2020. Les portes ouvertes seront donc l’occasion pour le public d’aller découvrir ou redécouvrir le monde militaire.

Lors de ces portes ouvertes, on proposera différentes stations aux visiteurs. Un kiosque permettra de découvrir tout l’équipement des militaires, notamment celui utilisé lors des manœuvres et des entraînements tenus en hiver. Un autre servira à montrer et même à déguster les rations que les soldats mangent sur le terrain. On y retrouvera aussi un kiosque de maniement d’arme, de vision de nuit et un stand pour reproduire l’évaluation physique à laquelle les recrues doivent se soumettre pour être acceptées dans l’armée.

« À la fin du parcours, il y aura le kiosque de recrutement où je pourrai répondre à toutes les questions que les gens se posent », affirme la caporale Marilyne Gaucher. Un kiosque présentant un volet historique sera aussi mis sur pied pour célébrer le 150e anniversaire du Régiment de Saint-Hyacinthe.

Au début de la pandémie, le 6e Bataillon Royal 22e Régiment a vu le nombre de ses membres diminuer quelque peu en raison de l’arrêt des activités. Malgré tout, lorsqu’il a été permis de reprendre les activités, le bataillon a pu regarnir ses troupes, car les gens cherchaient des occupations. « C’est assez surprenant de voir le nombre d’enrôlements en augmentation, car il n’y a pas eu de portes ouvertes ni de foire de l’emploi », explique la caporale Gaucher. Ils sont près de 200 réservistes à Saint-Hyacinthe.

Le 6e bataillon est une réserve de l’armée régulière qui comporte cinq corps de métier de l’armée. Il y a les soldats d’infanterie, les officiers d’infanterie, les administrateurs en ressources humaines, les administrateurs en service financier et les musiciens. « Les gens pensent que l’armée, c’est juste la guerre, mais c’est bien plus que ça, c’est une belle petite famille », explique la caporale. De plus, ce que les gens ignorent, c’est qu’il n’y a aucun contrat. Les gens peuvent s’enrôler dans la réserve et voir s’ils aiment ça. Dans le cas contraire, ils peuvent changer de métier ou même partir de la réserve.

image