1 décembre 2016
Hockey
Le Maskoutain Guy Rousseau est décédé
Par: Maxime Prévost Durand
Sur cette photo, on retrouve Guy Rousseau (à droite) en compagnie de Maurice Richard (à gauche) et Guy Black (au centre). Photo Courtoisie Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe

Sur cette photo, on retrouve Guy Rousseau (à droite) en compagnie de Maurice Richard (à gauche) et Guy Black (au centre). Photo Courtoisie Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe

Le hockeyeur maskoutain Guy Rousseau, porte-couleur du Canadien de Montréal dans les années 1950, est décédé le 23 novembre à l’âge de 81 ans. Bien connu du milieu sportif de Saint-Hyacinthe, il avait entre autres été le directeur général des premiers Jeux du Canada.

publicité

Guy Rousseau n’aura disputé que quatre parties dans l’uniforme du CH, lors des saisons 1954-55 et 1955-56. Il a amassé un seul point lors de son passage dans la LNH, mais pas n’importe lequel : « Ti-Guy » a été complice du 400e but en carrière du légendaire Maurice Richard, le 18 décembre 1954, est-il inscrit dans le cahier 100 ans de hockey à Saint-Hyacinthe, réalisé par Sport et société.

Le frère de Roland et Robert (surnommé Bobby), de la célèbre famille Rousseau, a disputé sept saisons dans la Ligue américaine de hockey avec trois équipes différentes entre 1958 et 1965, soit les Americans de Rochester, les Aces de Québec et les Barons de Cleveland. Auparavant, il s’était aussi aligné avec les Royals de Montréal (1955 à 1957) et les Saguenéens de Chicoutimi (1957 à 1958) dans la Ligue de hockey du Québec.

Il avait connu des saisons exceptionnelles dans les rangs juniors, avec les Aigles de Saint-Jérôme et le Canadien junior de Montréal. Il avait d’ailleurs terminé au deuxième rang des marqueurs de la Ligue de hockey junior du Québec grâce à ses 33 buts et 66 passes amassés lors de la campagne 1951-52 avec les Aigles. La saison suivante, il récoltait 95 points avec le Canadien junior.

Rousseau a terminé sa carrière dans la ligue senior du Québec avec les Gaulois de Saint-Hyacinthe, où il a disputé trois saisons, de 1966 à 1969. Lors de sa dernière saison, il a été suspendu à vie par l’Association amateur de hockey du Québec après une altercation avec un arbitre.

Le sportif maskoutain a participé à la première édition des Jeux du Canada en tant que directeur général de l’événement, en 1967 à Québec. Son travail a d’ailleurs laissé un héritage durable dans la région de Québec, avec notamment la construction du chalet du centre de ski du Mont-Sainte-Anne, le saut à skis à Saint-Ferréol-les-Neiges et le premier anneau de patinage de vitesse à Québec. En 2011, il a été intronisé au Hall d’honneur des Jeux du Canada pour sa contribution au sport amateur canadien.

image