12 décembre 2019
Mise en vente des billets
Le Méchant mardi de gars annonce ses couleurs
Par: Le Courrier

L’an dernier, la 10e édition du Méchant mardi de gars, à laquelle avait participé l’humoriste Laurent Paquin et Luc Brodeur-Jourdain des Alouettes de Montréal, avait permis d’amasser 24 500 $. Photothèque | Le Courrier ©

Le Méchant mardi de gars de Saint-Hyacinthe sera de retour pour une 11e édition le 4 février prochain à la Cage Brasserie sportive de la rue Daniel-Johnson.

Publicité
Activer le son

Même formule éprouvée, même recette de succès et plaisir assuré attendent les habitués de cet événement annuel et attendu au profit de la Société canadienne du cancer. « Pourquoi changer ce qui fonctionne bien? », s’est demandé le président d’honneur de cette activité-bénéfice, Martin Bourassa, en donnant le coup d’envoi de la vente des billets, en présence des membres de son comité.

Celui qui occupe le poste de rédacteur en chef et éditorialiste du Courrier de Saint-Hyacinthe a précisé qu’au lieu de modifier la recette, il préférait travailler sur les petits détails pour sans cesse l’améliorer et l’apprêter au goût du jour.

Des prix de présence et différents tirages agrémenteront cette soirée. « On s’inspire aussi un peu de ce que font nos compagnes du Mardi de filles, a-t-il candidement avoué, reconnaissant que les femmes mettent la barre très haute. L’objectif est que tout le monde ait du plaisir et que la Société canadienne du cancer sorte gagnante au terme de la soirée. Nous ne sommes pas en compétition avec le Mardi de filles, mais nous ne voulons pas nous en laisser imposer. »

Évidemment, M. Bourassa s’attend à une autre salle comble le 4 février.

« Le nombre de billets étant limité à 200, il faut donc réserver son billet ou sa table sans tarder. Il y a des mécontents chaque année malgré nos mises en garde, alors une liste d’attente se forme chaque année. J’ai la sensation que ceux qui attendent en janvier pour se manifester vont déchanter un peu. Notre public est fidèle et se plaît beaucoup à fraterniser ainsi en début d’année. Le Mardi de gars est souvent la première grande occasion de se retrouver entre amis après les Fêtes, c’est un incontournable! »

Parlant d’incontournable, la Caisse Desjardins de la région de Saint-Hyacinthe a pour une deuxième année consécutive accepté de s’associer à l’événement à titre de présentateur officiel et de partenaire principal.

« Je remercie le directeur général Serge Bossé et toute son organisation. Après le succès remporté par la dixième édition, je vois cet engagement de Desjardins comme le signe qu’une autre grande réussite pointe à l’horizon. Vraiement, l’implication communautaire et la générosité de la Caisse ne se dément pas! » a ajouté M. Bourassa.

Pour l’appuyer dans l’organisation de cette soirée, M. Bourassa peut compter sur la contribution de Benoit Chartier, de Yvon Pinsonneault, de Pascal Milotte, de Jessica Beauchemin et de Caroline Richard. Depuis la toute première édition, tout près de 175 000 $ ont été amassés pour la cause, ce qui laisse entrevoir que la barre des 200 000 $ pourrait être franchie au terme de la soirée du 4 février.

Le défi est donc lancé aux hommes de bonne volonté!

Encore une fois, c’est la Société canadienne du cancer qui assure la gestion et la vente des billets. Il suffit de contacter Mme Richard au 1 877 222-1665.

image