5 mars 2020
Le Mérite technologique agroalimentaire 2020 décerné à Luc Morissette
Par: Le Courrier

Luc Morissette a reçu le Mérite technologique agroalimentaire 2020 des mains de Vincent Giasson, président de l’ATA, et de Valérie Lacasse, directrice adjointe de la formation continue et de la promotion à l’ITA. Photo Gaston Doré

Le Mérite technologique agroalimentaire 2020 a été remis à Luc Morissette, diplômé en génie rural de l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA), campus de Saint-Hyacinthe, de la promotion de 1977. Cet honneur lui a été accordé à l’occasion du 21e déjeuner-conférence de l’Association des technologues en agroalimentaire (ATA) qui se déroulait au Centre BMO en marge du Salon de l’agriculture.

Publicité
Activer le son

Remis chaque année par l’ATA, le Mérite technologique agroalimentaire vise à rendre hommage à une ou à un technologue qui, par son travail et par ses réalisations, a contribué de manière exceptionnelle au développement du secteur agroalimentaire, à la promotion de la profession de technologue et, de façon générale, au progrès de la société québécoise.

M. Morissette doit sa brillante carrière à ses qualités de communicateur ainsi qu’à sa connaissance des producteurs et de leur réalité. Pendant 40 ans, il a multiplié les ateliers, les présentations et les essais au champ, organisé des visites d’usines et assuré la formation continue des mécaniciens et des représentants en poursuivant un seul objectif : la satisfaction du client. Entre autres fonctions, M. Morissette a été directeur du service pour l’est du Canada pour Sperry New Holland de 1978 à 1991, puis directeur des ventes pour le Québec et les Maritimes pour l’entreprise New Holland, à Sainte-Rosalie, de 1991 à 2017.

Le cours de sa carrière l’a mené à de nombreuses reprises à l’extérieur des frontières du Québec. Ainsi, il a été formateur et conseiller pour les essais de machinerie industrielle au sein des Forces armées canadiennes à Gagetown, au Nouveau-Brunswick, et son intérêt pour la formation l’a mené au Maroc en 1985, puis en Suisse en 1997, pour y préparer un élève et son professeur de l’École professionnelle de Saint-Hyacinthe en vue des 34es Olympiades des métiers.

Depuis sa retraite en 2017, M. Morissette demeure sensible aux préoccupations des agriculteurs et il se tient toujours au courant des évènements, des activités ou des décisions de nature publique associés à la vie agricole.

Depuis une vingtaine d’années, l’ATA organise annuellement un déjeuner-conférence en collaboration avec l’ITA. « Cet important rendez-vous permet aux technologues diplômés d’actualiser leurs connaissances sur les grands enjeux qui touchent l’agriculture d’aujourd’hui. Il représente également un lieu de rassemblement et de rencontre pour les technologues qui sont à l’œuvre dans les différents secteurs de l’agroalimentaire », a expliqué Vincent Giasson, président de l’ATA.

image