3 mai 2012
États généraux sur le développement économique de la MRC des Maskoutains
Le milieu prêt à se relever les manches
Par: Jean-Luc Lorry

La Chambre de commerce et de l’industrie Les Maskoutains avait choisi le jour de la fête des travailleurs pour tenir des États généraux sur le développement économique de la MRC des Maskoutains.

publicité

Cette journée qualifiée de « rendez-vous de l’avenir » était une initiative du Comité vision stratégique qui planche depuis plus d’un an sur la tenue de ces États généraux. Quelque 150 membres de la Chambre de commerce étaient rassemblés le 1 er mai à l’Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe pour débattre et signifier leur volonté de redorer le blason de la région tout en lui trouvant une image de marque.

Les participants devaient se concerter sur plusieurs orientations prédéfinies telles que l’innovation, les biotechnologies, l’agroalimentaire et l’agriculture, la formation, les offres résidentielle et commerciale ainsi que le développement durable. Pour mettre la table à cette journée qui semble avoir été riche en débats d’idées, le Comité vision stratégique avait identifié 50 pistes d’action issues des 26 mémoires reçus d’organismes et d’entreprises de la région. Le contenu et les auteurs de ces mémoires n’ont pas été rendus publics.

Pistes d’action

Parmi les pistes d’action proposées figure la prise en charge du Centre des congrès par des gestionnaires municipaux, une suggestion motivée par la nécessité d’une « mise à niveau » de l’Hôtel des Seigneurs.

Au chapitre de l’offre résidentielle, on suggère « l’éclosion de projets domiciliaires sur le territoire de Saint-Hyacinthe et de la MRC » pour attirer les jeunes familles, cadres et professionnels à s’établir dans la région.Les discussions ont également porté sur le train de banlieue et certains proposent que soit déterminé prochainement l’emplacement de la future gare intermodale. Le président de la Chambre de Commerce, Claude Corbeil, tire un bilan positif de cette journée qui selon lui, a permis aux personnes présentes de rapprocher leurs opinions sur certains sujets.« Notre objectif est de dépasser le mur auquel on a toujours fait face. Il faut développer une vision commune et arrêter de travailler de manière cloisonnée. Dans notre région, les gens ne se parlent pas assez », estime M. Corbeil.« Nous disposons d’attraits énormes qui ne sont pas suffisamment mis en valeur. Il va falloir que tout cela change et la Chambre de commerce va veiller au grain », poursuit-il. Au terme de la journée, l’agroalimentaire et la technopole, l’éducation, les offres résidentielle et commerciale et le développement durable sont les quatre « grands chantiers » qui ont été retenus.D’ici quelques semaines, le Comité vision stratégique fera un rapport sur les actions prioritaires qui devront être entreprises et fera connaître l’identité des « porteurs de dossiers ».

image