26 septembre 2013
Fermeture de l'Hôtel des Seigneurs
Le milieu souhaite un règlement d’ici deux semaines
Par: Jean-Luc Lorry

Le comité de sauvetage de l’Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe, créé après l’annonce de sa fermeture le 22 décembre, presse les parties patronale et syndicale de s’entendre avant la mi-octobre.

Ces derniers jours, ce comité représentant le milieu économique et politique de Saint-Hyacinthe a rencontré respectivement la haute direction de SilverBirch Hotels & Resorts (propriétaire de l’Hôtel des Seigneurs) et l’exécutif syndical (CSN) qui représente les employés en grève depuis 11 mois.

« Nous avons sur la table un complexe hôtelier mal en point, SilverBirch qui prévoit investir 20 M$ et la Ville qui est prête à acquérir le Centre de congrès et d’expositions. Les deux parties impliquées dans le conflit de travail nous ont toutes deux affirmé qu’elles étaient prêtes à retourner à la table de négociation. Il est minuit moins cinq pour trouver un terrain d’entente », estime fermement Louis Bilodeau, directeur général de la Ville et porte-parole du comité de sauvetage.Celui-ci confirme que la municipalité ne peut intervenir d’aucune façon dans la négociation touchant l’emploi des personnes qui travailleront au centre des congrès. Rappelons que la partie syndicale craint qu’en cas de changement de propriétaire de la portion congrès de l’Hôtel des Seigneurs, les employés concernés perdent leur ancienneté et les acquis qui s’y rattachent.

Levée du gel

Si l’Hôtel des Seigneurs ferme ses portes fin décembre, Louis Bilodeau croit qu’il sera inutile de limiter à son propriétaire, les usages « hôtel » et « centre de congrès ».

En septembre, les élus avaient adopté un gel des usages jusqu’en janvier, bloquant ainsi toute vente à des fins commerciales autres qu’hôtelières. « À quoi cela servira de maintenir ce gel alors que la tour de l’hôtel sera une gigantesque pierre tombale en bordure de la 20… », glisse M. Bilodeau. Ce dernier estime qu’advenant une entente entre les parties, la rénovation du complexe hôtelier doit démarrer rapidement en raison d’une future concurrence du côté de Drummondville.Un Centre de foires représentant une superficie de presque 140 000 pieds carrés ouvrira ses portes en décembre 2014. Chez SilverBirch, on craint la construction d’un nouvel hôtel qui serait accolé au Centre de foires.

image