22 décembre 2011
Des bandes dessinées pour Noël
Le monde de l’enfance en cadeau
Par: Fabienne Costes

Noël c’est le temps de toutes les émotions, de la nostalgie de l’enfance et de l’émerveillement. Voici trois bandes dessinées d’ici qui nous garderont dans l’ambiance. Le nouveau Michel Rabagliati, va nous faire découvrir l’enfance de ce cher Paul. Gangs de rue nous rappelle le temps béni du hockey bottine. Pour Magasin général, on retrouve un Québec d’une autre époque avec un bonheur tout à fait avouable.

Paul à la campagne

Pour ce septième tome des aventures de Paul, on retourne tout au début, avant Paul à la campagne, dans l’enfance des premières découvertes. Paul au parc se déroule pendant la crise d’octobre, alors que Paul s’émancipe chez les scouts, connaît son premier baiser et ses premières bandes dessinées.

Michel Rabagliati est un excellent conteur et un fin observateur qui raconte des anecdotes apparemment ordinaires, mais rendues avec une telle sensibilité que chacun peut s’y reconnaître. Et pas seulement les Québécois, Rabagliati a beaucoup de succès en France et les albums de Paul ont été traduits dans sept langues. En découvrant les planches sur le premier baiser de Paul, tout le monde pourra s’y reconnaître. Même quand nous est raconté des anecdotes plus particulières comme la découverte pour Paul de sa passion pour la bande dessinée, chacun peut se retrouver dans cette incompréhension qui a engendré la solitude chez nous Paul au parc est plus léger que les albums précédents, alors, même s’il s’adresse aux adultes, il reste accessible aux plus jeunes. Un petit Paul qui nous rend encore plus attachant un personnage déjà si familier.

Gangs de rue, les rouges contre les bleus

C’est pendant le lock out du Journal de Montréal qu’est venue à Marc Beaudet, caricaturiste, l’idée d’une bande dessinée qui lui permettrait de continuer à pratiquer son art. Il a alors contacté le scripteur et auteur Luc Boily avec qui il avait déjà travaillé.

Ils ont ainsi créé les aventures de trois équipes de hockey bottine vite confrontées au monde crapuleux des adultes. Les clins d’oeil à l’actualité et les cameos de personnalités connues sont nombreux : Franco Fava joue le garde de sécurité, Jean Charest est le chauffeur personnel d’un notable du quartier qui se fait appeler L’Italien et Dave Morissette joue un policier. L’histoire de ces jeunes hockeyeurs est inspirée d’un fait vécu par le caricaturiste Marc Beaudet qui jouait avec ses fils dans une rue en face de chez lui et qui s’est fait dire par un voisin qu’un règlement municipal interdisait, sous peine d’amende, de jouer dans la rue. C’est aussi pour dénoncer la société du surprotection dans laquelle nous vivons aujourd’hui que les auteurs ont choisi de parler de ces enfants à qui l’ont interdit finalement d’être des enfants. Gangs de rue, les rouges contre les bleus aborde plusieurs thèmes de front, dont l’intimidation, le racisme, le manque de respect, avec en toile de fond la grisaille politique du moment. Grâce aux différents niveaux de lecture, l’album s’adresse autant aux plus jeunes lecteurs qu’aux passionnés de hockey et/ou de politique.

Magasin général

Magasin général est l’oeuvre de deux grands de la bande dessinée : Jean-Louis Tripp et Régis Loisel. L’histoire se déroule dans un village du Québec rural des années 40. Le personnage principal, Marie, est une veuve héritière du principal commerce local, le fameux Magasin général.

Dans Charleston, le septième tome, les habitants de Notre-Dame-des-Lacs sont en ébullition. Depuis le retour de Montréal de Marie et Jacinthe, les jeunes femmes du village profitent des beaux tissus rapportés pour se faire de nouvelles robes, les hommes jouent le Charleston et les vieilles, bien entendu, sont scandalisées. Marie, quant à elle, profite plus que jamais de son veuvage. Quand le curé propose d’élire un nouveau maire pour remettre de l’ordre personne ne veut se présenter! Des personnages attachants et truculents, formidables antidotes à l’ennui. Une série qui aborde avec délicatesse les thèmes du conservatisme, de la xénophobie et de la quête du bonheur au quotidien. Un univers réussi, et un dessin haut de gamme. -30-

image