18 juillet 2013
Le nombre de convois de produits pétroliers en hausse
Par: Le Courrier

Le nombre de convois transportant des produits pétroliers à travers la région maskoutaine sera en forte croissance au cours des prochaines semaines.

publicité

Dès la fin de l’été, Énergie Valero, l’entreprise de raffinage affiliée à Ultramar, transportera chaque jour un convoi de 50 wagons de pétrole brut léger vers sa raffinerie de Lévis.

Ces convois, en provenance du Dakota du Nord, transiteront d’ouest en est par le réseau du Canadien National (CN) passant par Saint-Hyacinthe.Ils s’ajouteront à deux autres convois de produits pétroliers raffinés qui circulent déjà en sens inverse chaque semaine depuis Lévis vers le terminal pétrolier de Maitland, en Ontario.« Ces nouveaux convois étaient déjà planifiés depuis près d’un an en vue de nous permettre d’avoir accès au pétrole de l’ouest du continent, dont le prix est nettement inférieur à celui du bassin Atlantique, qui est notre unique source actuelle d’approvisionnement, a expliqué Michel Martin, directeur principal aux affaires publiques et gouvernementales d’Énergie Valero. Il n’y a absolument aucun lien avec la tragédie de Lac-Mégantic. »Rappelons qu’au début de l’année, la mise en servicce du pipeline Saint-Laurent avait permis à Ultramar de diminuer considérablement le transport ferroviaire des produits pétroliers raffinés en provenance de Lévis, passant de 14 à 2 convois par semaine. Par ailleurs, la compagnie Irving, à qui était destiné le pétrole brut transporté par les wagons-citernes qui ont enflammé Lac-Mégantic, pourrait elle aussi se prévaloir du corridor est-ouest offert par le CN pour alimenter sa raffinerie de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.En plus des voies ferrées de la compagnie de chemin de fer Montréal, Maine et Atlantique (MMA), des rails de la Nouvelle-Angleterre et le réseau du CN desservent aussi la raffinerie de Saint-Jean.Selon la CBC, Irving pourrait obtenir de l’une ou l’autre de ces compagnies une augmentation du nombre de convois alimentant sa raffinerie afin de pallier la mise hors service des rails de la MMA en Estrie.La porte-parole d’Irving, Carolyn Van Der Veen, n’a pas répondu à nos demandes d’informations.

image