22 février 2018
Le nouveau DG du cégep est Emmanuel Montini
Par: Rémi Léonard
Le nouveau directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe, Emmanuel Montini, nous arrive tout droit du Collège Bois-de-Boulogne, où il occupait un poste de direction.

Le nouveau directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe, Emmanuel Montini, nous arrive tout droit du Collège Bois-de-Boulogne, où il occupait un poste de direction.

Le successeur de Roger Sylvestre au poste de directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe est maintenant connu. Il s’agit d’Emmanuel Montini, un mathématicien de formation qui était jusqu’à tout récemment directeur des études et des services aux étudiants au Collège Bois-de-Boulogne, à Montréal.

publicité

Il a auparavant occupé divers postes de direction et d’enseignement dans le réseau collégial et universitaire, en plus d’avoir été gestionnaire et consultant d’entreprises. Ce parcours alliant des expériences autant dans le secteur public que dans le privé a été déterminant dans l’analyse faite par le comité de sélection, a commenté René Vincelette, le président du conseil d’administration du cégep. Il s’agit en effet d’un atout important dans la mesure où le Cégep de Saint-Hyacinthe compte deux centres collégiaux de transferts de technologie (Groupe CTT et Cintech agroalimentaire) et un troisième en voie d’être reconnu (EKLOR), a fait remarquer M. Vincelette.
Il a également souligné par communiqué que M. Montini est reconnu « pour faire preuve d’écoute, de tact et de diplomatie » dans le cadre de ses fonctions. Il est présenté comme « un gestionnaire pragmatique doté d’une grande capacité de prendre des initiatives de développement pour atteindre les objectifs corporatifs ».
Comme objectif, on mise toujours à Saint-Hyacinthe sur une augmentation du devis scolaire (nombre d’étudiants) pour « aller encore plus loin » dans les prochaines années, a indiqué M. Vincelette, alors que le cégep a déjà connu une croissance soutenue dans un passé récent. L’une des autres tâches importantes qui attend le nouveau directeur général sera de participer à la préparation du nouveau plan stratégique de l’organisation pour 2020-2025, a-t-il aussi identifié. Dans l’immédiat, une certaine continuité avec son prédécesseur est attendue, mais « avec une personnalité différente », envisage M. Vincelette.
M. Montini a obtenu un baccalauréat en mathématiques à l’Université de Montréal, en plus d’un doctorat en mathématiques à l’Université d’Édimbourg et d’une maîtrise en finance à nouveau à l’Université de Montréal. Le département de mathématiques et de statistique de cette dernière l’a reconnu comme diplômé d’honneur en 2015, soulignant « une carrière exemplaire de professionnel de l’éducation, d’expert du monde des affaires et de gestionnaire audacieux ».
Emmanuel Montini entrera en fonction progressivement à compter de la mi-mars, date à laquelle Roger Sylvestre quittera son poste. Le conseil d’administration du cégep a procédé à huis clos à cette nomination le 14 février. La nouvelle est tombée la même semaine où l’on apprenait le départ de Pierre Leblanc, qui était directeur des études et de la vie étudiante au collège maskoutain, pour le Cégep Beauce-Appalaches, où il occupera le poste de directeur général.

image