11 juillet 2013
Piscine des Loisirs La Providence
Le nouveau pavillon est fin prêt
Par: Jennifer Blanchette
Dans l’ordre habituel : Karine Morisseau, administratrice de la Corporation des Loisirs La Providence; Josée Daudelin, vice-présidente de la Corporation aquatique maskoutaine; Pierre Goyette, architecte; Bernard Barré, conseiller municipal du district La Providence; Claude Bernier, maire de la Ville de Saint-Hyacinthe; Chantal Frigon, directrice générale adjointe de la Ville de Saint-Hyacinthe; Réjeanne Dion, trésorière de la Corporation des Loisirs La Providence; et Denis Cheeney, administrateu

Dans l’ordre habituel : Karine Morisseau, administratrice de la Corporation des Loisirs La Providence; Josée Daudelin, vice-présidente de la Corporation aquatique maskoutaine; Pierre Goyette, architecte; Bernard Barré, conseiller municipal du district La Providence; Claude Bernier, maire de la Ville de Saint-Hyacinthe; Chantal Frigon, directrice générale adjointe de la Ville de Saint-Hyacinthe; Réjeanne Dion, trésorière de la Corporation des Loisirs La Providence; et Denis Cheeney, administrateu

Même si le nouveau pavillon de la piscine extérieure La Providence a ouvert ses portes presque trois semaines après le bassin, les baigneurs étaient nombreux lors de l’inauguration officielle du b��timent le 8 juillet.

publicité

Selon le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Bernier, « l’un des principaux défis était que tous les résidents du quartier aient accès à la piscine dès le 25 juin, malgré les travaux ».

Comme en témoignait l’agitation dans l’étendue d’eau, la Ville a su tenir sa promesse, et ce, grâce à l’intégration de la salle de filtration des eaux dans le nouveau bâtiment. Le maire Bernier a aussi profité de l’occasion pour souligner le travail de l’équipe d’Arri Construction, l’entrepreneur en charge de l’ensemble des travaux. Figurant parmi les instigateurs du projet, le conseiller du district La Providence, Bernard Barré, était « plus que satisfait » du résultat final. « J’ai été très patient, mais là, c’était au tour de La Providence d’obtenir ses nouvelles installations. Je me suis assuré de faire les représentations nécessaires au conseil de Ville, car l’ancien pavillon était carrément un frein à l’utilisation de la piscine pour les baigneurs », soutient M. Barré. Pour appuyer ses dires, le conseiller municipal n’a pas hésité à exhiber une photo en noir et blanc de l’ancien natatorium inauguré en 1958, ce qui a bien fait rigoler l’assemblée. Contrairement à son prédécesseur, le nouveau pavillon de la piscine a été construit au goût du jour, l’architecte Pierre Goyette ayant repris certains matériaux utilisés pour le centre communautaire afin d’harmoniser l’ensemble des installations des Loisirs La Providence. En raison des deux semaines de grève dans le secteur de la construction, l’échéancier a été fractionné, la seconde phase des travaux étant reportée à l’automne. Il s’agit de l’aménagement de l’entrée principale dont la conception permettra d’accueillir les personnes à mobilité réduite. Débutée le 22 avril, la construction du bâtiment aurait dû être complétée sans interruption en deux mois et demi. « Si nous avions décidé de tout faire selon l’échéancier original, le pavillon aurait passé l’été en construction. Nous préférions plutôt que les citoyens aient accès rapidement à leur nouveau bâtiment », explique Bernard Barré, en ajoutant que pour le moment, les baigneurs utilisaient les vestiaires du centre communautaire pour enfiler leur maillot de bain. Les coûts de construction s’élèvent à 379 000 $ et le nouveau pavillon est accessible au public depuis le 9 juillet.

image