24 mars 2016
Demi-finale hockey midget AAA
Le parcours des Gaulois prend fin à Magog
Par: Maxime Prévost Durand
Le parcours des Gaulois prend fin à Magog

Le parcours des Gaulois prend fin à Magog

La brigade défensive des Cantonniers de Magog a causé bien des maux de tête aux attaquants des Gaulois tout au long de la série. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La brigade défensive des Cantonniers de Magog a causé bien des maux de tête aux attaquants des Gaulois tout au long de la série. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le parcours des Gaulois d’Antoine-Girouard

Publicité
Activer le son

Après que les Gaulois et les Cantonniers se soient partagé les honneurs des deux ­premiers matchs de cette série 3 de 5 à Saint-Hyacinthe une semaine plus tôt, les Magogois ont remporté les rencontres 3 et 4 chez eux vendredi et samedi, au compte de 6 à 3 et 6 à 1, devant plus de 1 000 spectateurs chaque fois.

L’équipe menée par Félix Potvin accède ainsi à la finale des séries midget AAA pour la première fois en 16 ans. Elle y retrouvera les surprenants Lions du Lac Saint-Louis, qui ont éliminé coup sur coup les deux ­meilleures formations du circuit cette ­saison, les Élites de Jonquière et le Phénix du Collège Esther-Blondin.

Même si le pointage du dernier match semble sévère, les Gaulois ont été dans le coup jusqu’en milieu de troisième période. En arrière 3 à 1, l’équipe maskoutaine ­travaillait ardemment pour niveler la marque. Mais ce sont plutôt les Cantonniers qui ont ajouté un but, déjouant Zachary Bouthillier et sa défensive pour une ­quatrième fois dans le match.

La troupe de Martin Cadorette a profité d’un avantage numérique quelques ­instants plus tard, avec un peu plus de cinq minutes à faire. L’entraîneur-chef a choisi de retirer son gardien tout de suite et les Cantonniers ont ajouté à leur avance dans un filet désert. Une quinzaine de secondes plus tard, un autre but dans une cage béante s’ajoutait au tableau indicateur et c’en était fait des Gaulois.

Du hockey de rattrapage

Les Gaulois ont peiné à trouver leur rythme dans cette série, tirant constamment de ­l’arrière au pointage. « Sauf dans le premier match (remporté 2 à 0), on était toujours obligés de jouer du hockey de rattrapage et ça devient essoufflant », analyse l’entraîneur-chef Martin Cadorette.

Il donne crédit aux Cantonniers qui ont brillé en défensive tout au long de la série, causant bien des maux de tête à l’attaque maskoutaine. « Ils défendaient bien leur zone, ils ont bloqué beaucoup de lancers », souligne-t-il.

Les protégés de Félix Potvin se sont ­montrés particulièrement opportunistes en profitant de 37,5 % de leurs supériorités ­numériques (9 en 24), une statistique que n’ont pas pu accoter les Gaulois avec un maigre 11 % d’efficacité (2 en 18).

Des absents au match 4

Alors qu’ils faisaient face à l’élimination ­samedi, les Gaulois étaient privés des services de deux joueurs d’impact, soit ­Raphaël Lavoie, suspendu à la suite d’une pénalité pour coup à la tête dans le match 3, et Nicolas Roy, blessé à un genou vendredi soir.

Les Cantonniers étaient quant à eux privés des services de leur gardien numéro 1, Alex d’Orio. Justin Blanchette, un gardien libéré par les Gaulois en début de saison, s’est chargé de défendre la cage magogoise.

Direction Coupe Dodge

Profitant d’une nouvelle formule de la Coupe Dodge, les Gaulois se joindront au tournoi en affrontant le 10 avril les Grenadiers de Châteauguay au Stade L.-P.-Gaucher.

Auparavant, seules les équipes éliminées au premier ou au deuxième tour des séries éliminatoires de la Ligue de hockey midget AAA du Québec participaient à la Coupe Dodge. La finale de ce tournoi sera tenue le 24 avril à Lévis.

image