7 avril 2016
Centre des congrès
Le partenariat avec Beauward retouché
Par: Benoit Lapierre
Le partenariat avec Beauward retouché

Le partenariat avec Beauward retouché

L’entente liant la Ville de Saint-Hyacinthe

Publicité
Activer le son

Le conseil municipal a approuvé ces changements à sa séance de lundi soir, mais sans en expliquer ­complètement la nature, comme il n’avait rien dévoilé du contenu du pacte initial lorsqu’il l’a approuvé par ­résolution le 3 août 2015.

Le seul élément de nouveauté connu est la participation financière de Beauward au déplacement des services d’utilité publique – Hydro-Québec, Bell Canada, Vidéotron, Maskatel, Telus et Gaz Métro – dans le cadre du projet. Ces travaux seront exécutés par la firme Environnement Routier NRJ, de Montréal, à qui la Ville vient ­d’accorder un contrat de 998 700 $. Cette dépense sera assumée à 50 % par Beauward, comme le prévoit maintenant l’entente.

Le directeur général de la municipalité, Louis Bilodeau, a indiqué après la séance qu’il y aurait sans doute d’autres amendements d’apportés à ­l’entente en raison de la complexité d’un partenariat public-privé dans le cadre d’un projet d’une telle envergure. Le coût de construction du centre des congrès municipal est estimé à ce ­moment-ci à 25 175 000 $, et celui de l’hôtel avec le stationnement souterrain, le ­stationnement extérieur et les autres aménagements du site, à 38 908 700 $ (la participation de Beauward).

Toujours lundi, le conseil a prolongé le mandat de 16 000 $ déjà accordé à un consultant de Lévis, Michel Douville, pour qu’il poursuive son travail d’accompagnement dans l’élaboration des plans et devis jusqu’à la fin avril, au tarif de 100 $ l’heure. Ce prolongement couvre la période du 22 février au 29 avril.

« Les plans et devis devaient être terminés le 19 février, et il nous apparaît important que le conseiller ­technique nous accompagne jusqu’à la fin avec son expertise », a expliqué M. Bilodeau.

Malgré ce retard, la Ville croit toujours possible que l’ensemble du projet soit complété avant la fin de 2017, avec livraison du centre des congrès vers septembre, puis de l’hôtel en novembre.

image