19 mars 2015
Disparition du CLD
Le personnel de la MRC s’élargit
Par: Benoît Lapierre

À quelques semaines de la disparition du Centre local de développement (CLD), la MRC des Maskoutains poursuit les embauches pour assurer la continuité le moment venu.

publicité

Le conseil des maires a confirmé, à sa séance du 11 mars, l’engagement de quatre membres de l’équipe actuelle du CLD et leur intégration au nouveau service de développement local et régional et de soutien à l’entrepreneuriat.

Karine Guilbault, commissaire au développement économique, Nathalie Delorme, conseillère au développement entrepreneurial et mentorat, Frédéric Corbeil, conseiller au financement et Steve Carrière, agent de développement rural, sont les premiers membres de l’équipe que coordonnera Charles Fillion, le directeur général du CLD, lorsqu’il passera lui-même au nouveau service de la MRC à titre de directeur associé, et cela le 1er mai au plus tard.

Les quatre professionnels qui se joignent à la MRC le font aux mêmes conditions que celles dont ils bénéficient déjà au CLD, et sans toucher d’indemnité de départ. « Dans leur cas, c’est un maintien du lien d’emploi, et il n’y aura pas de période de probation », a expliqué le directeur général, Gabriel Michaud.

Comme le compte dix employés en incluant le directeur général, c’est donc dire que pour l’instant, il n’y a pas de place dans la nouvelle structure pour les cinq derniers membres de l’équipe actuelle. Étant donné que le nouveau service fonctionnera avec un budget bien inférieur à celui du CLD, en 2015 du moins, Gabriel Michaud confirme que les cinq postes administratifs en question ne seront pas tous maintenus. Les décisions à ce sujet, a-t-il dit, seront prises à la séance du conseil du 8 avril.

Par ailleurs, les maires ont adopté le 11 mars la politique de fonctionnement de la Commission de développement économique et entrepreneurial qui accompagnera la MRC dans l’exécution de son nouveau mandat. La composition de cette table qui comptera 12 membres n’est pas encore connue, sauf en ce qui a trait aux deux élus qui y siégeront d’office, c’est-à-dire le préfet de la MRC, Francine Morin et le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil.

image